Flash Infos:

Colloque scientifique international de la Faculté des Lettres, Langues, Arts et Communication (FLLAC) : La FLLAC s’ouvre à la communauté universitaire nationale et internationale

Ph: DR-; Le présidium à l'ouverture du Colloque international de la FLAAC

Ph: DR-; Le présidium à l’ouverture du Colloque international de la FLAAC

La 1ère édition des journées portes-ouvertes de la faculté des lettres, langues, arts et communication (FLLAC) de l’université d’Abomey-Calavi a été officiellement lancée ce mercredi 28 mars 2018 dans l’amphithéâtre Houdégbé de l’uac. Une cérémonie a été couplée avec le premier colloque international de ladite faculté. C’était en présence des autorités décanales, rectorales et ministérielles.

Moïse TCHEGNONSI

C’est une première à la faculté des lettres, langues, arts et communication (FLLAC) de l’Université d’Abomey-Calavi. Le doyen professeur Flavien Gbéto  de ladite faculté et ses collaborateurs ont porté sur  les fonts baptismaux les opportunités disponibles en matières des recherches scientifiques, d’innovations et bien d’autres domaines à la communauté universitaire et non. Cette initiative qui a pour thème : « lettres, langues, arts et communication au service du développement d’une nation», vient donner à en croire professeur Marcel Zannou, premier vice-recteur, représentant le recteur empêché, tout son sens aux nombreux défis à relever, au-delà des frontières nationales et assurer l’une des missions régaliennes de toute université ou unité de formation et de recherche scientifique.

« Cette cérémonie est révélatrice de l’ambition d’impulser un nouveau dynamisme aux recherches sur la corrélation entre les lettres, langues, arts et communication et les défis des triples plans économiques, politiques et socioculturels » a-t-il ajouté dans son mot de bienvenu.

Photo de Famille: Le Recteur de la FLLAC, Prof Flavien Gbéto, entouré  des Participants venus de cinq pays (Burkina Faso - Togo - Gabon - Nigeria et du Bénin)

Photo de Famille: Le Recteur de la FLLAC, Prof Flavien Gbéto, entouré des Participants venus de cinq pays (Burkina Faso – Togo – Gabon – Nigeria et du Bénin)

Pendant trois jours, un brassage sera observé entre Enseignants, Chercheurs nationaux et internationaux d’une part et des Etudiants et le public d’autre part. Ceci, à travers des activités regroupées en une ;  à savoir : le premier colloque scientifique international, la foire d’ouvrages scientifiques, d’arts, de cultures, la présentation des offres de formation,  suivie de la visite des départements et instituts et des prestations qui mettent en scène certains des étudiants de ladite faculté.

Loin d’être une simple journée porte ouverte, c’est une occasion pour les acteurs universitaires d’échanger sur des thématiques d’ordre scientifiques. Selon le doyen professeur Flavien Gbéto  de la faculté des lettres, langues, arts et communication (FLLAC) de l’université d’Abomey-Calavi, ce premier colloque qui s’inscrit dans le cadre des premières journées portes-ouvertes vise à offrir aux participants des opportunités de réflexions sur les questions contemporaines liées aux langues, cultures arts et communication sous toutes ses formes en Afrique et dans le monde afin d’enrichir les idées.

Ph: DR: Vue partielle des congressistes

Ph: DR: Vue partielle des congressistes

Ainsi, les informations nécessaires sur la Fllac ont été exposées au public. Pour le professeur Bienvenu Koudjo, Directeur de cabinet du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, c’est une initiative noble qui convie ces cible à affranchir de tout enfermement, comme dans un miroir qui les renvoie à leur propre image.

Selon lui, le thème est « certes un sujet fédérateur mais c’est un sujet qui interroge chaque enseignant-chercheur sur la place qu’il veut ou doit occuper dans le processus de développement de notre pays».

Ce colloque se tient dans un contexte de recomposition, qui profitera d’une crise de croissance numérique, à la fois pour se repositionner dans la structuration proposée par le Réseau pour l’Excellence de l’enseignement supérieur en Afrique de l’ouest et pour revoir les rapports de ses composantes avec le monde du développement. Une première à la faculté de langues, ce colloque vise à trouver une solution par le dialogue entre les langues et les cultures dans une communication de transparence absolue.

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>