Flash Infos:

Indice sur l’Etat de Droit 2017-2018 : 21 pays africains classés selon l’indice sur l’Etat de droit du World Justice Project

Ph:DR-: Cette édition de l’Indice sur l’Etat de Droit n’a pas pris en compte le Bénin ; cela ne veut pas dire le pays s’est amélioré avec les actes de corruption.

Ph:DR-: Cette édition de l’Indice sur l’Etat de Droit n’a pas pris en compte le Bénin ; cela ne veut pas dire le pays s’est amélioré avec les actes de corruption.

Le World Justice Project (WJP) a publié mercredi dernier son « Indice sur l’Etat de Droit 2017-2018 », qui mesure l’adhésion à l’Etat de Droit dans 113 pays du monde, à partir de plus de 110 000 enquêtes auprès de ménages et 3000 enquêtes auprès d’experts.

Basé sur des données primaires, l’Indice sur l’Etat de droit mesure le rendement de chaque pays sur l’Etat de droit à travers huit facteurs : contraintes aux pouvoirs du gouvernement ; absence de corruption ; gouvernement ouvert ; droits fondamentaux ; ordre et sécurité ; application des règlements ; justice civile et justice pénale.

Selon l’organisation, depuis la publication du dernier Indice sur l’Etat de droit en octobre 2016, une majorité de pays ont vu leurs scores baisser en terme de droits de l’homme, contrôle des pouvoirs du gouvernement, et de justice civile et pénale.

La plus grande chute s’observe pour le facteur 4, à savoir les droits fondamentaux (71 pays ont vu leurs scores baisser sur 113), qui mesure l’absence de discrimination, le droit à la vie et à la sécurité, la garantie d’une procédure régulière, la liberté d’expression et de religion, le respect de la vie privée, la liberté d’association, et le droit du travail.

La seconde chute la plus importante s’observe pour le facteur 1, c’est-à-dire les contraintes aux pouvoirs du gouvernement (64 pays ont vu leurs scores baisser sur 113), qui mesure jusqu’à quel point ceux qui gouvernent sont eux-mêmes soumis à la loi.

En outre, une majorité de pays ont vu leurs scores baisser (34%) plutôt que s’améliorer (29%) par rapport aux score de l’Indice de 2016. Tandis que 37% des pays n’ont pas vu leurs scores bouger. Une situation qui inquiète William H. Neukom, Fondateur du World Justice Project. « Nous assistons à une détérioration globale des aspects fondamentaux de l’Etat de droit » déclare-t-il. Ajoutant qu’un « rendement réduit sur l’Etat de droit dans un pays menace son développement ».

De manière globale, World Justice Project note que les pays d’Europe de l’ouest et d’Amérique du nord continuent d’être en haut de l’Indice sur l’Etat de droit en occupant 8 des 10 premières places du classement mondial. Le Danemark se maintenant à la première place de ce classement, suivi de la Norvège. Viennent ensuite les pays de la région d’Asie de l’est et du pacifique avec la Nouvelle-Zélande et l’Australie qui continuent à avoir les meilleurs rendements, se classant 7e et 10e respectivement sur 113 pays dans le monde. Cependant, plus des deux tiers des pays de la région ont enregistré une baisse de leurs scores globaux sur l’Etat de droit.

Les pays les plus mal classés au niveau de cet Indice sur l’Etat de droit 2017-2018 sont l’Afghanistan (111ème), le Cambodge (112ème) et le Venezuela (113ème).

Le classement ne prend en compte que 21 pays africains. En Afrique Sub-Saharienne, le Ghana arrive en tête, supplantant l’Afrique du Sud par rapport à 2016 et se classant au 43èmerang mondial.

Le Burkina Faso et le Kenya ont, quant à eux, enregistré la plus forte progression parmi les pays de cette région, de 8 et 5 places respectivement. Madagascar a, pour sa part, accusé la plus forte chute en perdant 8 places.

Globalement, l’Afrique subsaharienne a enregistré une nette amélioration en terme« d’Absence de Corruption », avec quatre pays (Burkina Faso, Kenya, Malawi, Sierra Leone) marquant une tendance à la hausse, et aucun pays n’ayant décliné.

En Afrique du Nord, le Maroc chute de 7 places à la 67ème place sur 113, en raison principalement d’un recul important de son score en terme d’Absence de corruption.

Tandis que la Tunisie effectue une importante progression de 4 places pour se situer au 54ème rang du classement mondial.

Par ailleurs, le plus mauvais score africain (sur les 21 pays du continent pris en compte par cet indice) vient de l’Egypte qui occupe la 110ème place au niveau mondial.

Classement des 21 pays africains selon l’indice sur l’Etat de droit 2017/2018

Rang

Afrique

        Pays Rang  mondial Evolution dans le rang mondial    Score
01 Ghana    43ème/113      +1     0,59
02 Afrique du Sud    44ème/113       -1     0,59
03 Botswana   45ème/113        -     0,58
04 Sénégal   49ème/113       -3     0,55
05 Tunisie   54ème/113      +4     0,53
06 Malawi   66ème/113      +3     0,51
07 Maroc   67ème/113      -7     0,51
08 Burkina Faso   70ème/113      +9     0,51
09 Zambie   83ème/113       -2     0,47
10 Côte d’Ivoire   84ème/113       +3     0,47
11 Tanzanie   86ème/113       -2     0,47
12 Sierra Leone   93ème/113       +2     0,45
13 Liberia   94ème/113         -     0,45
14 Kenya   95ème/113       +5     0,45
15 Nigeria   97ème/113        -1     0,44
16 Madagascar   98ème/113        -8     0,44
17 Ouganda 104ème/113       +1     0,40
18 Ethiopie 107ème/113        -     0,38
19 Zimbabwe 108ème/113        -     0,37
20 Cameroun 109ème/113        -     0,37
21 Egypte 110ème/113 -               0,36

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>