Flash Infos:

Visite du Directeur général de la SBEE des Postes de Répartition et de Distribution du Littoral et de l’Atlantique : Les Béninois peuvent fêter en toute quiétude sous la lumière

« Vérifier si les instructions relatives à la maintenance et à l’entretien des machines – données par les ministres béninois et togolais de l’Energie électriques – sont respectées avant la date du 20 Décembre ». C’est ce qui justifie la visite à pas de charge du DG/SBEE, Laurent Tossou samedi 23 Décembre dernier aux différents postes de distribution et de répartition du Littoral et de l’Atlantique. Justement pour s’assurer que les fêtes de fin d’année vont se passer sous la lumière et en toute quiétude.

Ph: DR-: Le DG/SBEE, Laurent Tossou entouré de l’équipe technique.

Ph: DR-: Le DG/SBEE, Laurent Tossou entouré de l’équipe technique.

Dans le cadre de la préparation des fêtes de fin d’année, les ministres de l’Energie du Bénin et du Togo ont instruit les équipes techniques des deux pays, y compris les équipes techniques de la Communauté électrique du Bénin (CEB) que des maintenances soient programmées et réalisées avant la date du 20 décembre 2017. A cet effet, des équipements ont été mobilisés pour la réalisation des travaux.

C’est dans cette optique que le DG/SBEE, Laurent Tossou a visité les postes de répartition et de distribution du Littoral et d’Atlantique afin de vérifier si les instructions données sont respectées ; mais surtout de s’assurer que tout a été maintenu dans un état de fonctionnement correct pour que les jours des fêtes soient optimaux.

Etat des lieux des postes visités.

Démarré à partir de la centrale d’Akpakpa – qui dispose plus d’une trentaine de groupes pour la transformation de l’énergie électrique – l’équipe de contrôle conduite par le DG/SBEE s’est dirigée vers les postes d’Akpakpa nord (Cim-Bénin et Avotrou (174) en passant par le C74 (zone résidentielle), la centrale de Gbégamey (Poste de transformation HT1), le poste 442 (la centrale de Vêdoko), le poste C184 de Godomey, pour finir à Maria-Gletta.

« Nous avons visité un ensemble de postes sur les directions régionales et littorales (Littoral-1 et Littoral-2 et au niveau de la direction régionale Atlantique. Nous avons également parcouru les centrales qui ont été louées par le Gouvernement ; à savoir la centrale Aggreko d’Akpakpa, la centrale de Gbégamey et la centrale de Maria-Gletta » a souligné M. Tossou.

Ph/ DR-: Des dispositions de maintenance et d’entretien des machines et groupes sont prises pour assurer une fourniture régulière aux abonnés pendant la période de fêtes.

Ph/ DR-: Des dispositions de maintenance et d’entretien des machines et groupes sont prises pour assurer une fourniture régulière aux abonnés pendant la période de fêtes.

Techniquement, les équipes ont été renforcées et tous les agents mis en alerte. Environ une dizaine  de postes de répartition et de distribution dont quatre centrales électriques (Akpakpa, Gbégamey, Vêdoko et Maria-Gletta) desservent une bonne quantité de clients par zone à travers les postes de répartition et de distribution. Leur bon fonctionnement dépend en effet de la maintenance, de l’entretien et de la qualité qu’on y porte.

Munie d’une télé-conduite à laquelle sont connectés 08 postes de répartition dont celui de Vêdoko, le poste de Gbégamey abrite une centrale (HT) et suit à partir de ses ordinateurs non seulement les départs mais également les défauts au niveau des postes afin de vite réagir. Au total, les centrales d’Akpakpa et de Gbégamey produisent 50 Mégawatts, et Maria-Gletta fait le complément pour réunir les 100 Mgwts attendus. Selon l’un des agents de Maria-Gletta, où sont disposés 63machines, des possibilités de produire jusqu’à 60 Mgwts existent compte tenu du surplus des machines ; ce qui permet de faire la maintenance et l’entretien sans affecter la production. Aussi, l’avantage est que le système de contrôle à Maria-Gletta, plus récent et évolué que ceux d’Akpakpa et de Gbégamey, peut en 5mn démarrer la totalité des machines et les mettre sur le réseau.

Satisfait, le DG/SBEE indique que de façon générale, le niveau de la maintenance est à vue d’œil satisfaisant. « Il y règne une propreté des postes ; les transformateurs qui sont dans les postes ne sont pas surchargés, parce qu’il y a eu des reports de charges pour favoriser leur bon fonctionnement et au niveau des centrales, les équipes ont été mises en veille et doublées ; le personnel est très actif et sait que la période est critique ».

Les actes de vandalisme interpellent le Gouvernement

Ph: DR-: Des cas de vandalisme freinent l’élan des agents qui sont toujours en alerte

Ph: DR-: Des cas de vandalisme freinent l’élan des agents qui sont toujours en alerte

Ce sentiment de satisfaction est cependant entaché par des actes de vandalisme notés çà et là : Au poste de Cim-Bénin à Akpakpa, l’un des départs a déclenché subitement pendant la visite. Toute tentative de remettre le courant sur la ligne quittant Cim-Bénin vers Porto-Novo, s’est avérée impossible ; d’où une difficulté technique. Des recherches ont abouti sur un cas d’accident : un poteau venait juste d’être brisé par un chauffeur indélicat de titan.

Présent sur les lieux et très dépité, le DG déclare : « Voilà ce que nous vivons régulièrement sur cette ligne-là où les chauffeurs indélicats brisent les infrastructures de la SBEE qui alimentent au moins 15.000 abonnés. Pour remplacer, il faut minimum 6 heures d’horloge. Imaginez par heure, le manque à gagner pour la société. Ça c’est vraiment très grave ! Nous allons sévir avec la dernière rigueur cet acte. J’en appelle au sens de responsabilité de tous les concitoyens, pour que de pareil cas ne se reproduisent plus ».

Cette situation illustre juste une portion des difficultés auxquelles la SBEE est confrontée au quotidien. On n’en veut pour preuve, les plaintes des responsables du poste de Godomey où des actes de vandalisme sont perpétrés régulièrement sur le réseau. « Il y a les hors-la loi qui nous défient tous les jours en sabotant le réseau. Ils volent le câble qui relie le transformateur au réseau basse tension » s’est plaint le chef d’exploitation à la DRA, Inoussa Soukèrè.

« Ils sabotent le plus souvent les neutres ; ce qui entraîne les perturbations notées au niveau des abonnés. Puisque notre réseau n’est pas télécommandé, nous invitons les abonnés à vite signaler les pannes surtout à chaque fois qu’il y a coupure, de faire ce sacrifice de 100F pour appeler n’importe quel numéro de la SBEE afin de porter l’information. Cela nous permettra de réagir aussitôt et parfois, si les gens sont en train d’opérer on pourra les attraper sur le champ » a renchérit Houénon Saturnin, Directeur régional de l’Atlantique.

Désabusés, ces agents lancent un cri de cœur à l’endroit du Gouvernement qui doit désormais sévir avec la dernière rigueur à l’instar des autorités de Parakou qui ont pu circonscrire ce phénomène de vandalisme en mettant des garde-fous pour décourager ces voleurs de câbles. « Sans corrupteur, on ne peut avoir de corrompu. Le marché du recel existe, la demande est forte surtout au niveau des vendeurs de la ferraille, c’est pourquoi, le vol des câbles est récurent. Je voudrais demander au Gouvernement de nous aider parce que la SBEE souffre » a lancé M. Houénon.

Pour soutenir cet appel, le DG /SBEE invite tous les responsables, élus locaux et abonnés à surveiller désormais les réseaux de la SBEE en signalant régulièrement les coupures et pannes notées sur les lignes.

Etant donné que la même instruction doit être suivie sur toute l’étendue du territoire, les mêmes programmes de maintenance ont été mis en œuvre dans tous les départements du pays, suivis d’une séance de restitution des directeurs régionaux la semaine écoulée. Ce qui a permis au DG/SBEE de s’assurer que les dispositions prises sont satisfaisantes. « Aujourd’hui, le Gouvernement souhaiterait que tous les Béninois, raccordés aux réseaux de la SBEE puissent fêter avec beaucoup de joie en présence de la lumière ».

Saisissant l’occasion, pour formuler de bons vœux aux abonnés, le DG/SBEE les rassure de ce que ses agents sont en veille permanente pour une qualité de service au rendez-vous. « Je souhaite un Joyeux Noël à tous les clients et une très bonne fête de fin d’année ; mes Meilleurs Vœux de Santé et de Prospérité à tous les clients et à tous les Béninois ».

Aline ASSANKPON

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>