Flash Infos:

Semaine du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest : Le Bénin à l’épreuve des enjeux alimentaires et nutritionnels

Éradiquer la faim et la malnutrition et améliorer le bien-être des populations les plus vulnérables, rurales et urbaines, constituent une priorité de l’actuel gouvernement qui saisit l’occasion de cette Semaine du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest pour présenter les actions menées dans la lutte contre la malnutrition et l’initiative des cantines scolaires au niveau de l’Enseignement public primaire des zones défavorisées du pays.

Ph: DR-: Éradiquer la faim et la malnutrition  en milieu rural travers la cantine scolaires.

Ph: DR-: Éradiquer la faim et la malnutrition en milieu rural travers la cantine scolaires.

Il s’agit là d’une ambition qui est illustrée par la multitude et la diversité des politiques et programmes en cours de réalisation, visant à améliorer la sécurité alimentaire et à promouvoir la bonne nutrition. En effet, le Ministère de l’Agriculture, le deuxième génération du Programme National d’Investissement Agricole, de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (PNIA-SAN), et le Programme Multisectoriel de l’Alimentation de  la Santé et de la Nutrition (PMASN) sont une démonstration de l’engagement renouvelé du Gouvernement béninois résolu à trouver des solutions structurantes aux défis alimentaires et nutritionnels. Le Bénin a réalisé d’importants progrès dans la lutte contre la faim. Il a réduit de 20 ­points son score de l’Indice de la faim, passant de 44.5 en 1992 à 24.4 en 2017 selon le Ministre d’Etat, chargé du Plan et  de développement, Abdoulaye Bio Tchané qui se présidera certainement les travaux d’ouverture de ladite Semaine dans une publication.

 

« Nous sommes sur la bonne voie pour atteindre l’Objectif de développement durable – ODD 2 – d’ici 2030. Cependant, nous sommes conscients que d’énormes efforts restent à accomplir. Les dernières enquêtes (MICS, 2014) nous alertent sur le fait qu’un enfant sur trois continue de souffrir d’un retard de croissance au  plan national. Cela nous interpelle et nous devons consentir plus d’investissements structurants dans la durée, et ceci dans un contexte macro-économique régional et international marqué par la résurgence des crises  sécuritaires et migratoires. Les enjeux alimentaires, nutritionnels et de résilience, sont de nature transnationale et font partie des solutions aux défis sécuritaires et de stabilité » a souligné le Ministre  d’Etat.

 

(Ndlr : Nous reviendrons plus en détail sur les actions menées par l’Etat béninois sur les enjeux alimentaires et dans d’autres publications). (A.A)

 

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>