Flash Infos:

Légumes / Ghana : l’interdiction d’exportation de légumes vers l’UE a coûté 36 millions $ entre 2015 et 2017

Entre 2015 et 2017, l’interdiction de l’Union européenne (UE) imposée aux importations de légumes en provenance du Ghana a coûté environ 36 millions $ à l’industrie horticole. C’est ce qu’a annoncé la semaine dernière, le ministère ghanéen de l’alimentation et de l’agriculture.

Ph: DR-: 36 millions $, c'est le manque à gagner qu'a enregistré l'industrie horticole ghanéenne après l'interdiction ghanéenne.

Ph: DR-: 36 millions $, c’est le manque à gagner qu’a enregistré l’industrie horticole ghanéenne après l’interdiction ghanéenne.

Ce ban appliqué à partir d’octobre 2015, après détection d’organismes nuisibles dans les lots à destination de l’UE frappait entre autres, les piments, les potirons, les aubergines et les courges amères. L’interdiction est intervenue à un moment où, les exportations de légumes du Ghana rapportaient près de 18 millions $ par an.

Pour rappel, le Ghana a été autorisé à reprendre ses exportations de légumes à destination du Vieux Continent dès le 1er janvier 2018 à la suite d’une décision favorable du service Santé et sécurité alimentaire de la Commission de l’UE en ce qui concerne la conformité aux règlements phytosanitaires des légumes. (Agence Ecofin) -

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>