Flash Infos:

Archives de catégorie : Pêche

Enquête / Foncier et sécurité alimentaire dans la commune de Sèmè-kpodji : De braves agricultrices de Tohouè à la remorque des hommes faute d’un accès autonome à la terre

Ph/ DR-: Vue d’ensemble des participants à la séance de sensibilisation, d’information et d’investigation

Des coopératives et  couples de fermiers comme solutions alternatives  Arracher à la nature les moyens de subsistance et d’épanouissement social, tel est le credo des femmes agricultrices de Tohouè, un village de la commune de Sèmè (localité voisine de Cotonou). L’un des freins majeurs à la détermination de ces femmes est  la non jouissance de leur droit foncier. Pour surmonter ... Lire la suite »

Enquête / Foncier et sécurité alimentaire dans la commune de Sèmè-kpodji / L’Arrondissement de Tohouè dans la Commune de Sèmè-Kpodji : La réalité des femmes dans les activités agricoles (2ère partie)

Un couple fermier

L’arrondissement de Tohouè est composé de dix villages (Tohouè, Ahlomey, Dja, Kpoguidi, Hovidokpo, Ayokpo, Sôguô, Kraké-daho, Adèmè-Houégbénou, Kraké-glogbo et Glogbo-plage). Les habitants de cette localité sont pour la plupart des fermiers selon le président de la Coopérative des Agriculteurs de l’Arrondissement de Tohouè (CAAT). « Chaque membre de notre coopérative dispose au moins d’une petite ferme et consacre le plus clair ... Lire la suite »

Enquête / Foncier et sécurité alimentaire dans la commune de Sèmè-kpodji / La réalité des femmes dans les activités agricoles : Des Interviews et Témoignages de femmes héritières de terres (3ème Partie)

Ph: DR-: Mme Kuégan Clémencia d’Ahlomey

Le nouveau code foncier et domanial promulgué par l’Etat le 14 Aout 2013, permet à la femme de jouir des mêmes droits que les hommes, quel que soit le mode d’accès. Même si on note encore des poches de résistances, par endroit, les avancées notables enregistrées permettent aux femmes de réclamer leurs droits en matière d’héritage et à en bénéficier ... Lire la suite »

Enquête / Foncier et sécurité alimentaire dans la commune de Sèmè-kpodji / Un fermier intellectuel reconnait la combativité et la bravoure des femmes dans l’agriculture. (4ème partie)

Ph: DR-: Le Vieux Agondohoui expliquant les manifestations de la peste porcine

 Faute d’accès à la terre, elles sont à la remorque des hommes   Quant aux activités des femmes, Valère Agondohoui déclare : « Les femmes, il ne faut pas jouer avec elles, elles boxent plus que les hommes. Elles travaillent beaucoup ! Cependant, elles n’ont pas accès à la terre et ne sont pas propriétaires terriens dans toute la commune de Sèmè-kpodji. Seuls les ... Lire la suite »

Enquête / Foncier et sécurité alimentaire dans la commune de Sèmè-kpodji : A Tohouè, l’eau ravage tout sur son passage… (5ème partie et Fin)

PH: DR-: Le chef du village d’Ahlomey M. Marcellin Godonou et son épouse dans le champ de la coopérative dévasté par l'eau

 La visite des fermes nous fait découvrir également des champs de maïs et de piments, de projet de riziculture inondés.  Dans la ferme du couple Djidonou à Wégbégo à Kraké et à Kraké-Daho, ayant suivi une formation au Centre Songhai de Porto-Novo, Dame Sabine Djidonou née Ayidé travaille avec son époux en dehors de son petit commerce à la maison. ... Lire la suite »

NEPAD marque la Journée mondiale 2017 contre la désertification et la sécheresse au Burkina Faso

Ph: DR- Dr Ibrahim Mayaki, Directeur exécutif du NEPAD

Plus de 250 millions de personnes sont touchées par la désertification, et environ un milliard de personnes dans plus d’une centaine de pays sont à risque Lorsque la terre est productive, tout le reste suit : les emplois, les opportunités et la vie. L’Agence du NEPAD et ses partenaires ont célébré la Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse ... Lire la suite »

Poisson : Le Nigéria veut arrêter d’allouer des devises à l’importation de poissons

Ph:DR- Le Nigéria dépense 700 millions $ dans les importations de poissons chaque année

 Au Nigéria, le gouvernement a annoncé qu’il arrêterait d’allouer des devises étrangères dans l’importation de poisson préférant se concentrer sur l’amélioration de la production locale. Le Nigéria dépense chaque année 700 millions $ dans les importations de poissons, d’après Audu Ogbeh, ministre nigérian de l’agriculture. Ces fonds servent principalement à combler le gap entre la demande du pays (3,32 millions t ... Lire la suite »

Bénin / Pisciculture : Le parcours exceptionnel d’Eugénie Faïzoun

Ph/DR-: Le soutien de deux projets agricoles financés par la Banque mondiale lui a permis d’augmenter sa production d’alevins de tilapia de 75 000 à 128 600 et d’alevins de clarias de 50 000 à 75 000. (Photos/Crédit : Gnona Affangbédji)

Eugénie Faïzoun est l’une des bénéficiaires des deux projets financés par la Banque mondiale pour le secteur de l’agriculture au Bénin : le Projet d’Appui à la Diversification Agricole (PADA) et le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO). Grâce à l’appui de ces projets, elle a réussi à renforcer son exploitation agro-piscicole et augmenter sa production d’alevins de ... Lire la suite »

Pêche : Les gouvernements africains doivent lutter contre la surpêche, selon l’Africa Progress Panel

Ph/DR-: La pêche illicite et non réglementée fait perdre près de 1,3 milliard $, chaque année aux pays africains

Les pays d’Afrique de l’Ouest doivent prendre des mesures sévères pour lutter contre les flottes étrangères qui  pêchent  illégalement des poissons au large de la côte Atlantique, afin de protéger les moyens de subsistance de millions de personnes, préconise le groupe de réflexion qui a publié, mercredi, un rapport sur la question. Cette pêche illicite et non réglementée fait perdre près ... Lire la suite »

Pêche: l’Afrique bientôt importatrice de poissons?

Ph/ Dr-: Globalement, les pêches de capture devront mieux cibler les exigences des consommateurs et créer de la valeur ajoutée

Elle emploie 12 millions d’africains, le secteur de la pêche représentait seulement 12% du PIB du continent en 2011. Aux Seychelles, l’or bleu contribue pour à peine 0,7% du PIB contre 5% pour La Mauritanie. Ce pays qui présente les côtes les plus poissonneuses du monde peine à organiser et surveiller une activité qui s’opère à l’intérieur de sa zone ... Lire la suite »