Flash Infos:

Les Résultats de l’Enquête sur le Budget ouvert (EBO) publié par Social Watch Bénin : Le Bénin, 1er pays d’Afrique francophone le plus transparent


363 Vues

Messages clés :

« Plus d’espaces de participation = meilleures décisions budgétaires » ;

« La transparence inclut la publication de ce que vous dépensez »;

« La participation publique est une proposition gagnante ».

Ph:DR: M. Jean-Pierre DEGUE, Secrétaire Exécutif du Social Watch Bénin

Dans le cadre de la publication des Résultats de l’Enquête sur le Budget ouvert (EBO), le Réseau Social Watch Bénin (SWB) a organisé ce mercredi 5 juin 2024 à l’Hôtel Azalaï de Cotonou, une séance de présentation avec les organisations de la société civile, les médias, les acteurs de l’Administration publique et du Parlement. Il ressort de cette présentation que le Bénin est le premier pays d’Afrique francophone le plus transparent en matière budgétaire. En termes de processus budgétaire sur la base de l’Indice du Budget Ouvert (IBO) avec un score de 65 points sur 100 pour une moyenne régionale de 28 points.

Aline ASSANKPON

L’enquête sur le Budget ouvert (EBO) est l’aboutissement d’un processus de recherche collaborative dans lequel l’International Budget Partnership (IBP) travaille avec les chercheurs de la Société civile dans 120 pays au cours des 16 derniers mois. Cette enquête est réalisée tous les deux ans. La neuvième du genre, celle de 2023 fait suite aux cycles précédents de 2006, 2008, 2010, 2012, 2015, 2019 et 2021. La présente est donc celle de 2023.

Selon le Secrétaire exécutif (S.E) du Social Watch Bénin, Jean-Pierre DEGUE, l’intérêt de l’IPB pour la transparence budgétaire est de plusieurs ordres ; il s’agit de : Améliorer l’efficience et l’efficacité des dépenses publiques ; lutter contre la corruption et le gaspillages ; aligner dépenses publiques et priorités nationales ; contruire la légitimité de l’Etat et faire entendre la voix des citoyens et enfin aider les gouvernements à obtenir des prêts à moindre coûts et ainsi améliorer le management de leur dette.

Cette activité a permis de rendre publique les avancées du Bénin en matière de transparence budgétaire et de participation du public. En termes de processus budgétaire sur la base de l’Indice du Budget Ouvert (IBO) avec un score de 65 points sur 100 pour une moyenne régionale de 28 points.

« Les résultats de l’EBO 2023 dans le monde et en Afrique classent le Bénin, 15ème sur 125 pays en matière de Participation du public au processus budgétaire (4ème en Afrique avec le Kenya). Le Bénin est également classé, 9ème sur 125 pays en matière de Transparence budgétaire. (2ème en Afrique après l’Afrique du Sud) ».

PH:DR: Photo de famille des participants à la publication des Résultats de l’EBO

Bien entendu que les règles du classement sont basées sur la participation, la transparence et le contrôle. Et ces avancées constituent l’impact des réformes engrengées par le Gouvernement, en occurrence le Ministère de l’Economie et des Finances dans tous ses sous-secteurs. « Cette enquête est basée sur un questionnaire détaillé qui vise à recueillir un ensemble de données comparatives sur la disponibilité publique des informations budgétaires et d’autres pratiques  budgétires responsables » a expliqué M. DEGUE lors de la présentation.

En effet, de nombreuses questions s’inspirent de critères élaborés par des organisations multilatérales, comme le Code de bonnes pratiques en matière de transparence budgétaire du Fonds Monétaire International (FMI), les meilleures pratiques en matière de transparence budgétaire de l’Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE) et la Déclaration de Lima de l’Organisation internationale des Institutions Supérieures de Contrôle des Finances Publiques (INTOSAI) sur les précédentes de l’audit.

La présente activité donne les orientations pour diffuser les résultats de l’EBO 2023 au Bénin et formuler les recommandations en direction des autorités pour l’amélioration du score du Bénin.

Au titre des recommandations, on note des appels à l’action :

Pour le renforcement de la Transparence : la Cour des comptes est invitée à « améliorer l’exhaustivité du rapport d’audit en y inclant une note de synthèse ;

Pour le renforcement de la Participation, le Ministère de l’Economie et des Finances est invité à « piloter des mécansimes de suivi de l’exécution du budget tout au long de l’exercice budgétaire avec le public ; L’Assemblée nationale est invitée à « mettre en place des mécanismes formels permettant au public de l’aider à développer son programme d’audit et de contribuer aux enquêtes d’audits nécessaires »

Pour le renforcement du Contrôle : La Cour des comptes est invitée à « publier ses rapports annuels 2022 et 2023 sur son site web ; à créer des passerelles d’interaction avec les OSC dans le cadre de sa stratégie de communication ».

Quant au Gouvernement, il est invité à faciliter le travail de la Cour des comptes en faisant en sorte que les ministères produisent et transmettent à la bonne date (le 30 juin au plus tard), les rapports annuels de performance (RAP) et tous les autres documents qui doivent permettre à la Cour des comptes d’exercer sa mission de contrôle des dépenses publiques.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page