Flash Infos:

Niger/ Semaine africaine de l’Industrialisation : Pour une croissance soutenue et inclusive 


320 Vues

Ph/DR: Une semaine au Niger pour soutenir le développement industriel des pays africains

Du 20 au 25 novembre 2022, le Palais du 29 juillet de Niamey, au Niger abrite la Semaine africaine de l’Industrialisation. «Industrialiser l’Afrique : Renouveler les engagements en faveur d’une industrialisation et d’une diversification économique inclusive et durable » c’est le thème autour duquel sont menées des réflexions sur les initiatives pouvant  permettre  l’industrialisation du continent. Au menu, une soixantaine d’événements parallèles et liés sous diverses thématiques vont meubler les six jours d’activités, selon les reportages de notre confrère du Niger, Ibrahim Moussa.

Aline ASSANKPON

Placée sous le thème, «Industrialiser l’Afrique : Renouveler les engagements en faveur d’une industrialisation et d’une diversification économique inclusive et durable », la cérémonie du lancement de la Semaine africaine d’Industrialisation qui se déroule actuellement au Niger, a été ponctuée par plusieurs allocutions.

Dans son allocution d’ouverture, la ministre nigérienne en charge de l’Industrie et de l’Entreprenariat des jeunes, Mme Salamatou Gourouza Magagi va rappeler que l’industrialisation n’est pas le domaine exclusif de son seul département, mais de l’ensemble de tous les ministères. «Le développement économique de nos pays doit forcément passer par l’industrialisation du continent. Et la question de l’industrialisation est désormais une réalité au Niger» souligne-t-elle en invitant l’assistance à la cérémonie de présentation du Projet de la nouvelle Zone industrielle qui sera implantée à Niamey, prévue pour le 24 novembre prochain.

La Secrétaire exécutive du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD-AUDA), en rappelant que son institution et le Niger entretiennent d’excellentes relations de coopération, Mme Nardos Békélé-Thomas, a mis en exergue les causes profondes qui empêchent l’Afrique de se positionner : «le manque d’infrastructures industrielles et l’insuffisance du capital de développement dont nos pays ont besoin pour se positionner, pour rivaliser avec les autres pays dans les chaînes de valeurs mondiales, exigent une approche multidimensionnelle, coordonnée et transversale pour réaliser les ajustements structurelles nécessaires adaptées aux défis spécifiques de l’Afrique».

Le Commissaire de l’Union africaine (UA) en charge de l’Industrie, M. Albert Muchanga, a pour sa part indiqué que cette rencontre permettra de faire un regard rétrospectif et de réfléchir sur des initiatives permettant d’aboutir à industrialiser l’Afrique. «L’amélioration de la chaîne de valeur passe par l’investissement dans les écoles pour innover ; la mise en œuvre des expertises dans la conception industrielle ; le marketing ; la vente ; la finance et la productivité ».

Parlant de la question de la production, M. Albert Muchanga met en rapport les produits domestiques d’Afrique et ceux de la productivité de l’économie chinoise : Selon lui, les produits domestiques sont moins productifs et compétitifs que ceux de la Chine. «Nous devons développer des indicateurs clés afin de guider les commémorations futures de la Semaine de l’industrialisation de l’Afrique ».

L’Organisation des Nations Unies pour le Développement de l’Industrie  (ONUDI) se dispose une fois encore à travers son représentant pour accompagner les pays membres à avoir accès à un plus grand nombre de réseaux de partages de connaissances, de transferts de technologies et de réalisation de l’innovation sur toutes les affaires. «Actuellement l’ONUDI a engagé un processus de formulation d’une nouvelle stratégie d’intervention sur le continent de l’Afrique en vue de passer à l’échelle de son assistance technique aux pays membres».

Et la Coordinatrice du Système des Nations Unies au Niger, Mme Louise Aubin, promet elle aussi, de soutenir le développement industriel des pays africains, « c’est une condition indispensable pour une croissance soutenue et inclusive ».

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page