Flash Infos:

CoM22/ZLECAf:  Des Progrès réalisés dans plus de 40 pays et CER sur les stratégies nationales et régionales de la ZLECAf


448 Vues

Ph/DR: Mama Keïta, la directrice du bureau sous-régional pour l’Afrique de l’Est

 Les bureaux sous-régionaux (SRO) de la CEA ont travaillé avec plus de 40 États membres et communautés économiques régionales (CER) en 2021 sur la mise en œuvre de stratégies nationales et régionales pour la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf)).

 La Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont toutes été soutenues par les bureaux sous-régionaux (SRO) de la CEA pour actualiser les cadres de l’AfCFTA. ainsi que des objectifs régionaux.

Cela a été souligné par la directrice du bureau sous-régional pour l’Afrique de l’Est, Mama Keita, lors de la deuxième journée de la 54e session en cours de la Conférence des ministres africains des finances, de la planification et du développement économique (CoM2022) à Dakar, au Sénégal.

Présentant un rapport au nom des comités intergouvernementaux de hauts fonctionnaires et d’experts, qui régissent les travaux des cinq OSR, Mme Keita a déclaré que les OSR « étaient également en mesure d’offrir une assistance technique, des services consultatifs, une formation et des outils analytiques aux gouvernements et aux organisations économiques régionales ». communautaires (CER) » sur la ZLECAf qui est une priorité interrégionale.

Dans un développement connexe, la directrice de l’Institut africain de développement et de planification économique (IDEP), Karima Bounemra Ben Soltane, a noté que les efforts visant à mettre en œuvre des priorités telles que l’AfFCFTA devront être soutenus avec le soutien des « capacités humaines et institutionnelles dans les États membres ».

Elle a ajouté qu’afin de renforcer les capacités nationales, la CEA a institué le « Réseau des jeunes économistes (ECA-YEN) qui fournira les capacités nécessaires pour soutenir les pays dans la modélisation macroéconomique et également lancer des programmes de recherche dans les pays ».

Actuellement, ECA-YEN rassemble près d’un millier de jeunes économistes et 88 universités dans 21 pays qui travaillent à combler le fossé entre le milieu universitaire et la prise de décision dans les États membres.

Les représentants des États membres ont reconnu et salué le soutien des OSR et de l’IDEP et ont réitéré leur engagement à travailler avec la CEA sur les priorités régionales et nationales.

La Conférence annuelle des ministres africains des finances, de la planification et du développement économique (CoM) est le plus grand événement annuel de la CEA et offre aux participants l’occasion de débattre des questions clés sur le développement de l’Afrique et de discuter de la performance du groupe de réflexion dans la réalisation de ses objectifs.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page