Flash Infos:

OMC / MC12- Genève 2020 : la 12ème  Conférence ministérielle prévue encore pour le 13 juin prochain


348 Vues

Le 23 février 2022, les Membres de l’OMC sont convenus que la douzième Conférence ministérielle (CM12), qui avait été reportée, aurait désormais lieu durant la semaine du 13 juin 2022 à Genève. La CM12 aurait dû se tenir du 30 novembre au 3 décembre 2021, mais avait été reportée en raison de l’émergence du variant Omicron du SARS-CoV-2, laquelle avait conduit à l’imposition de restrictions en matière de voyages et de mesures de quarantaine en Suisse et dans de nombreux autres pays européens.

Initialement, la CM12 devait se tenir en juin 2020 à Nour-Soultan (Kazakhstan), mais a été reportée en raison de la pandémie de COVID-19. En mai 2020, les Membres de l’OMC ont examiné l’offre du Kazakhstan visant à reporter la conférence à juin 2021, mais ont différé l’adoption d’une décision en raison de la pandémie de COVID-19 en cours.

En avril 2021, les Membres sont convenus que la CM12 aurait lieu à Genève du 30 novembre au 3 décembre. Cependant, la propagation d’une nouvelle souche particulièrement transmissible du virus de la COVID-19 et les restrictions de voyage qui en découlent ont conduit à la Décision du Conseil général du 26 novembre 2021 de reporter la CM12 sine die.

La Conférence ministérielle, à laquelle participent les Ministres du commerce et d’autres hauts fonctionnaires des 164 Membres de l’Organisation, est l’organe décisionnel suprême de l’OMC. En vertu de l’Accord de Marrakech instituant l’OMC, la Conférence ministérielle doit se réunir au moins une fois tous les deux ans. Espérons donc que le rendez-vous du 13 juin prochain tienne la promesse des fruits.

Lire aussi  Genève / OMC : La CM12 vient d’être prolongée d’une journée…

L’OMC en question

L’Organisation mondiale du commerce (OMC) est la seule organisation internationale à vocation mondiale qui s’occupe des règles régissant le commerce entre les pays. Au cœur de l’Organisation se trouvent les Accords de l’OMC, négociés et signés par la majeure partie des puissances commerciales du monde et ratifiés par leurs parlements. Le but est de favoriser autant que possible la bonne marche, la prévisibilité et la liberté des échanges.

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page