Flash Infos:

CNUCED : Rapport 2021 sur le Commerce mondial des services et marchandises


196 Vues

Ph/DR: Le commerce mondial de marchandises dépasse déjà son niveau pre-COVID-19, mais la reprise des services se fait plus lente.

Publié ce jeudi 9 décembre 2021, le rapport 2021 de la Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le Développement (CNUCED) sur le commerce mondial, souligne que les prévisions montrent que le commerce mondial des services n’a pas encore atteint son niveau pré-pandémique, alors que celui des marchandises devrait l’avoir dépassé de 15%. Le commerce mondial de marchandises dépasse déjà son niveau pre-COVID-19, mais la reprise des services se fait plus lente.

En effet, le Manuel de statistiques 2021 de la CNUCED prévoit pour l’année 2021 une forte augmentation de 22,4% de la valeur du commerce mondial des marchandises par rapport à l’année 2020. La valeur du commerce mondial des biens augmentera fortement, de 15 % de plus qu’avant l’arrivée de la pandémie de COVID-19. Mais le commerce des services n’atteindra pas son niveau d’avant la pandémie, malgré une croissance de 13,6 % prévue pour 2021, après la forte contraction enregistrée en 2020.

Le rapport annuel présente le paysage statistique pour 2020 à travers une grande variété de données relatives au commerce international, à l’investissement, au transport maritime et au développement. Il présente également l’évolution de la situation en 2021 grâce à des projections basées sur des données, connues sous le nom de prévisions immédiates, aujourd’hui et dans un avenir immédiat.

«Des données fiables et actualisées sont très demandées, car la COVID-19 exerce une pression imprévue sur les décideurs, qui se démènent pour maîtriser le paysage économique touché par la pandémie », a déclaré la responsable par intérim des statistiques de la CNUCED, Anu Peltola. «Ces statistiques sont nécessaires pour des décisions politiques fondées sur des preuves, en réponse à la pandémie »

Les prévisions actuelles intègrent les dernières données disponibles au moment de la finalisation du rapport. Elles ne reflètent pas les impacts potentiels de la nouvelle variante Omicron, les données n’étant pas encore disponibles pour décembre 2021.
Les estimations seront révisées au fur et à mesure que les statistiques officielles et d’autres indicateurs pour 2021 seront disponibles. Le prochain bulletin de la CNUCED sur les prévisions commerciales immédiates est prévu pour janvier 2022.

Lire aussi  La CNUCED lance un appel à contribution pour raconter les enjeux du commerce pour le développement

Fortes baisses du commerce des marchandises et des services en 2020

Selon le rapport, le commerce mondial des marchandises a enregistré une baisse de 7,4% en 2020 pendant la pandémie de COVID-19. Les exportations mondiales se sont élevées à 17,6 billions de dollars, soit une baisse de 1,4 billion de dollars par rapport à l’année précédente. Ceci correspond à la plus forte baisse annuelle enregistrée depuis 2009, année durant laquelle les échanges avaient chuté de 22%.

La baisse de la valeur du commerce mondial des services a été beaucoup plus forte, avec une contraction de 20 % en 2020 par rapport à 2019. Il s’agit là de la plus forte baisse du commerce des services depuis 1990. À titre de comparaison, la valeur du commerce des services a chuté de 9,5 % en 2009 à la suite de la crise financière mondiale.

Plus lente reprise pour le commerce mondial des services en 2021

Le commerce mondial des marchandises s’est rapidement redressé, dépassant son niveau d’avant la crise vers la fin de l’année 2020. Mais les prévisions immédiates de la CNUCED montrent que le rythme de la croissance a progressivement ralenti au cours de 2021.

En ce qui concerne le commerce mondial des services, la trajectoire de reprise observée au cours des six premiers mois de 2021 devrait se poursuivre au troisième trimestre de la même année, avec une augmentation de 23 % par rapport aux faibles niveaux de la même période en 2020.

Le rythme de croissance du commerce des services devrait ralentir au quatrième trimestre 2021, et le secteur n’a pas encore atteint ses niveaux d’avant la pandémie.
Parmi les services, les voyages ont été les plus durement touchés. Ils ont enregistré une perte drastique de 63% en 2020, ce qui a frappé de plein fouet économies axées sur le tourisme. Les transports internationaux – passagers et fret inclus – ont chuté de 20% au cours de l’année passée.

Lire aussi  La CNUCED lance un appel à contribution pour raconter les enjeux du commerce pour le développement

Les exportations de services aux entreprises, de propriété intellectuelle, de services financiers et d’assurance ont fait preuve d’une plus grande résistance en baissant de 3 %. En parallèle, le commerce des services de télécommunications, d’informatique et d’information a continué de croître tout au long de la pandémie, sauf en Afrique.

Cartographie statistique du monde en 2020

Le rapport souligne par ailleurs que l’’année 2020 a été témoin de nombreux changements brusques dans le commerce international et dans l’économie comme jamais vu auparavant. La pandémie a également pesé lourdement sur le commerce maritime international, perturbant les opérations et causant des pressions sur la chaîne d’approvisionnement. En conséquence, le volume du commerce maritime a chuté de 3,8 % en 2020.

En outre, les flux mondiaux d’investissements directs étrangers ont chuté de façon spectaculaire de 35% en 2020, près de 20% en dessous du niveau enregistré lors de la crise financière de 2009. Ces tendances, et d’autres grandes tendances en matière de statistiques pertinentes sur le commerce international et le développement sont décrites dans le Manuel de statistique de la CNUCED et la base de données.

Mettant ainsi des ensembles de données comparables au niveau international à la disposition des décideurs, des spécialistes de la recherche, des universitaires, des responsables gouvernementaux, des représentants d’organisations internationales, journalistes, cadres dirigeants et membres d’organisations non gouvernementales.

Parallèlement à sa version imprimée, la CNUCED a également publié la version web du rapport accessible en ligne au (e-Handbook of Statistics 2021.

 

Pour plus d’informations : (https://hbs.unctad.org/?utm_source=UNCTAD+Media+Contacts&utm_campaign=93015b09f7-EMAIL_CAMPAIGN_2020_06_10_02_38_COPY_01&utm_medium=email&utm_term=0_1b47b7abd3-93015b09f7-64976221) ).

La version web du Manuel est un outil entièrement interactif, comprenant des cartes et des graphiques, et permettant aux lecteurs d’accéder directement aux données associées à chaque tableau ou graphique dans la base de données UNCTADstat.
(https://unctad.org/news-search?f[0]=sitemap%3A910&utm_source=UNCTAD+Media+Contacts&utm_campaign=93015b09f7-EMAIL_CAMPAIGN_2020_06_10_02_38_COPY_01&utm_medium=email&utm_term=0_1b47b7abd3-93015b09f7-64976221)
FOLLOW US

Lire aussi  La CNUCED lance un appel à contribution pour raconter les enjeux du commerce pour le développement

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page