Flash Infos:

59ème  Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO (Les rencontres entre Chefs d’Etat) : « Les relations bénino-togolaises sont au beau fixe juge Aurélien Agbénonci


228 Vues

Ph/DR: Aurélien Agbénonci, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration régionale.

Le Samedi 19 juin 2021, le Bénin ayant pris part à la 59ème session des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) à Accra (Ghana). C’était l’occasion pour Aurélien Agbénonci, ministre des Affaires étrangères et de la coopération, de tenir des rencontres bilatérales avec ses pairs en vue du renforcement de l’intégration régionale. Dans ce cadre, le président béninois Patrice Talon a eu des rencontres et des échanges avec quelques homologues dont le président togolais, Faure Gnassingbé.

« Le Bénin peut être qualifié de bon modèle d’intégration régionale ». C’est que pense Aurélien Agbénonci, ministre des affaires étrangères, suite à la par­ticipation du pays à la 59ème ses­sion des chefs d’Etat et de gou­vernement de la Cedeao à Accra.

A l’occasion d’une conférence de presse qui s’est tenue lundi 21 juin au ministère des Affaires, le mi­nistre s’est exprimé. Le chef de la diplomate béninoise a embrassé divers sujets d’intérêt national. On peut citer la situa­tion de la pandémie du Covid-19, les réformes institutionnelles, les questions de paix, de sécurité, de la démocratie, de la création de la monnaie unique et de l’opéra­tionnalisation de la Zone de libre-échange continentale (Zlecaf).

Pour ce qui est des rencontres bilatérales, notons que le chef de l’Etat a eu des entretiens avec cer­tains de ses pairs. Le premier est son homologue du Nigeria, Mu­hammadu Buhari. Avec ce dernier et en présence des ministres des Affaires étrangères des deux pays, la question du renforcement de la coopération entre le Bénin et le Ni­geria a été abordée. « Ils ont échan­gé particulièrement du suivi des décisions prises au cours de la der­nière visite du président Talon au Nigeria. Il était question de mettre en place une zone d’échange et du déplacement d’un certain nombre d’expertises des deux côtés des frontières bénino-nigérianes pour permettre au Nigeria de fonctionner correctement dans les échanges et pour éviter la situation de ferme­ture des frontières que nous avons connue pendant plusieurs mois ré­cemment » a évoqué le ministre.

Lire aussi  Perception des droits d’enregistrement en matière foncière : Le Gouvernement suspend les droits d’enregistrement de 5%

Le chef de l’Etat s’est par la suite entretenu avec son homologue ivoirien, Alassane Ouattara. Ici, le sujet abordé est l’avancement du processus d’intégration régionale et le renforcement des relations entre les deux pays. Avec le pré­sident ghanéen Nana Akufo-Ado, les deux hommes d’Etat, ont évo­qué des questions relatives au ren­forcement de l’axe Accra-Cotonou. Le président ghanéen effectue­ra très prochainement une visite d’amitié et de travail au Bénin dans ce cadre.

Avec son homologue to­golais, Faure Gnassingbé, il n’y a pas eu d’audience formelle. «Les deux hommes d’Etat se sont entre­tenus. Ils ne se sont pas contentés seulement de salutations. Ils ont échangé dans une ambiance qui de loin, j’ai trouvé très cordiale et très chaleureuse. C’est vous dire que les relations entre le Bénin et le Togo ne sont pas mises à mal. Il y a des épiphénomènes qui, à certains moments, donnent l’impression d’une crise. Les deux présidents communiquent. Ils sont à la tête des peuples tellement ressemblants qu’il serait surprenant que les rela­tions entre eux ne soient pas des relations de qualité », a laissé en­tendre Aurelien Agbénonci.

La rédaction


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page