Flash Infos:

Banque mondiale : 200 millions de dollars US pour impacter 150 ménages, des entreprises et services publics de base au Bénin


318 Vues

PH/DR: M. Atou Seck, responsable des opérations de la Banque mondiale pour le Bénin.

200 millions de dollars US, c’est le montant du financement approuvé par la Banque mondiale pour aider à améliorer l’accès aux services d’électricité des ménages béninois. En impactant 150.000 ménages, ce financement de l’Association Internationale de Développement (IDA) sera également consacré aux entreprises et aux services publics de base au Bénin.

Selon le communiqué de presse de la Banque mondiale, le projet de mise à l’échelle de l’accès à l’électricité au Bénin permettra de mener des travaux de densification et d’extension pour renforcer l’accès aux services d’électricité du réseau aux ménages, aux petites et moyennes entreprises ainsi qu’à certains services publics de base. «Environ 2.000 km de lignes moyenne tension et 4.000 km de lignes basse tension seront construites ou réhabilitées dans 1100 localités et 80.000 kVa de transformateurs installés. Plus 20.000 éclairages publics seront également installés dans les zones ciblées. Le projet impactera plus de 150 000 ménages (dont 25 % dirigés par des femmes), 1 000 petites et moyennes entreprises (dont 20 % dirigées par des femmes) et 500 services publics de base seront raccordés au réseau ».

«Les gains économiques s’accroissent lorsque l’électricité augmente en disponibilité. Cette opération offrira des avantages sociaux aux ménages et des opportunités commerciales aux micro, petites et moyennes entreprises qui ont besoin de l’énergie disponible et à moindre coût pour se développer », souligne Atou Seck, responsable des opérations de la Banque mondiale pour le Bénin.

« Le manque d’électricité empêche l’adoption de technologies modernes et diminue la qualité de la prestation de services tels que les soins de santé, l’éducation et d’autres services publics. L’électrification des écoles et des cliniques va permettre à coup sûr d’améliorer les indicateurs du pays en matière d’éducation et de santé » ajoute-t-il.Le projet soutiendra la mise en œuvre des réformes clés de la stratégie d’électrification du Bénin, en complément au Projet d’Amélioration des Services Energétiques de 60 millions de dollars en cours. Il financera aussi l’assistance technique et les activités de renforcement des capacités dans le secteur de l’énergie électrique.

Lire aussi  Togo/présidentielle : Jean-Pierre Fabre fait recours à la Francophonie

Cette opération s’aligne sur les résultats de l’étude sur la planification indicative géospatiale de l’électrification achevée en novembre 2020, qui montre que d’ici 2025, environ 91% de la population du Bénin vivrait à moins de 7 kilomètres du réseau.

 

L’IDA en question…

 

L’Association internationale de développement (IDA) est l’institution de la Banque mondiale qui aide les pays les plus pauvres de la planète. Fondée en 1960, elle accorde des dons et des prêts à faible taux d’intérêt ou sans intérêts en faveur de projets et de programmes de nature à stimuler la croissance économique, à réduire la pauvreté et à améliorer la vie des plus démunis.

L’IDA figure parmi les principaux bailleurs de fonds des 76 pays les plus pauvres de la planète, dont 39 se trouvent en Afrique. Les ressources de l’IDA permettent d’apporter des changements positifs dans la vie de 1,6 milliard de personnes résidant dans les pays éligibles à son aide. Depuis sa création, l’IDA a soutenu des activités dans 113 pays. Le volume annuel des engagements est en constante augmentation et s’est élevé en moyenne à 21 milliards de dollars au cours des trois dernières années, 61 % environ de ce montant étant destinés à l’Afrique. (Source : Banque mondiale Bénin)

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page