Flash Infos:

Pharmacie / Création de l’Agence africaine du Médication (AMA) au Bénin : Une Autorité régionale de régulation pharmaceutique pour des produits de qualité et efficaces


381 Vues

Ph: DR-: Benjamin HOUNKPATIN, ministre béninois de la Santé

A l’issue du Conseil des ministres de ce mercredi 5 mai 2021, le Gouvernement a procédé à la transmission à l’Assemblée nationale, pour autorisation de ratification, du Traité portant création de l’Agence africaine du Médicament (AMA). Le Gouvernement entend doter la population béninoise d’une Autorité de régionale de régulation pharmaceutique pour améliorer leur accès à des produits de qualité, efficaces et sans risques.

En effet, l’Agence africaine du Médication (AMA) est une Autorité régionale de régulation pharmaceutique qui vise à renforcer les capacités des Etats membres et des communautés économiques régionales, dans le cadre de la réglementation des produits de santé en vue d’améliorer l’accès des populations à des produits de qualité, efficaces et sans risques.

Selon le communiqué du Conseil, ses fonctions consistent, entre autres, à : coordonner et renforcer les initiatives relatives à l’harmonisation de la réglementation des produits de santé ainsi que l’amélioration des compétences des inspecteurs chargés du contrôle des bonnes pratiques de fabrication ; désigner, promouvoir, soutenir et suivre les centres régionaux d’excellence réglementaire aux fins de développer les capacités des professionnels de la réglementation des produits de santé.

La ratification, par le Bénin, de ce traité qui vient d’être transmise à l’Assemblée nationale, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des réformes du sous-secteur pharmaceutique. La création d’une telle agence répond donc à la vision du Gouvernement d’améliorer les services sociaux de base, et permettra à l’Agence béninoise de Régulation pharmaceutique de bénéficier d’une assistance de l’AMA pour une meilleure mise en œuvre des fonctions de réglementation pharmaceutique et l’assainissement du sous-secteur.
Pour la mise en œuvre effective de ce traité, les ministres sectoriels impliqués sont invités à veiller scrupuleusement à l’aboutissement de la procédure législative.

Rappelons que l’existence d’une autorité régionale de régulation pharmaceutique apportera une efficacité dans la protection de la santé publique. Puisque l’Autorité régionale de régulation doit veiller à ce que : les médicaments répondent aux critères requis en matière de qualité, de sécurité et d’efficacité ; qu’ils soient correctement fabriqués, stockés, distribués et dispensés ; que la fabrication et le commerce illégaux soient détectés et punis de manière appropriées ; que  les professionnels de santé et les patients disposent des informations nécessaires pour un usage rationnel des médicaments ; que la promotion et la publicité soient justes et équilibrées et visent un usage rationnel des médicaments et enfin que l’accès aux médicaments ne soit pas desservi par des activités de réglementation injustifiées.

Aline ASSANKPON


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page