Flash Infos:

OMC / La Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala choisie Directrice générale: Un moment historique


266 Vues

Ph/DR : Dr Ngozi Okonjo-Iweala : « Pour une OMC plus forte, plus agile et mieux adaptée aux réalités d’aujourd’hui… »

Les Membres de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) viennent d’écrire  une page d’histoire lorsque le Conseil général est convenu par consensus de choisir Dr Ngozi Okonjo-Iweala, la Nigériane et première femme africaine au poste du Directrice générale de l’Organisation ce lundi 15 février 2021. Économiste chevronnée, à 66 ans, elle sera la septième personne à occuper ce poste, une première dirigeante originaire d’Afrique et l’une des femmes les plus puissantes du Nigeria. Elle prendra ses fonctions le 1er mars pour un mandat renouvelable de 4 ans.

Lorsqu’elle prendra ses fonctions le 1er mars, Mme Okonjo-Iweala deviendra la première femme et le premier Africain choisi comme directeur général. Son mandat, renouvelable, prendra fin le 31 août 2025 indique le communiqué de presse de l’OMC.

Enfin, le Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala a été nommée à la tête de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Première femme et première Africaine elle prend les rênes de l’institution dans l’espoir de mettre fin à des années de blocage.

« C’est un moment très important pour l’OMC. Au nom du Conseil général, je félicite chaleureusement le Dr Ngozi Okonjo-Iweala pour sa nomination en tant que prochaine directrice générale de l’OMC et lui souhaite officiellement la bienvenue à cette réunion du Conseil général », a déclaré le président du Conseil général, David Walker, de Nouvelle-Zélande, qui, avec les co-facilitateurs, l’Ambassadeur Dacio Castillo (Honduras) et l’Ambassadeur Harald Aspelund (Islande), a dirigé le processus de sélection du directeur général qui a duré neuf mois.

« Dr Ngozi, au nom de tous les membres, je tiens à vous remercier sincèrement pour votre gentillesse durant ces mois exceptionnels, et pour votre patience. Nous nous réjouissons de collaborer étroitement avec vous, Dr Ngozi, et je suis certain que tous les membres travailleront avec vous de manière constructive pendant votre mandat de directeur général pour façonner l’avenir de cette organisation » a-t-il ajouté.

Prenant la parole par visioconférence, Dr Okonjo-Iweala a déclaré qu’une de ses principales priorités serait de travailler avec les membres pour faire face rapidement aux conséquences économiques et sanitaires de la pandémie COVID-19. «Je suis honoré d’avoir été choisi par les membres de l’OMC comme directrice générale de l’Organisation », a déclaré le Dr Okonjo-Iweala.

« Une OMC forte est essentielle si nous voulons nous remettre pleinement et rapidement des ravages causés par la pandémie de COVID-19. Je me réjouis de travailler avec les membres pour élaborer et mettre en œuvre les réponses politiques dont nous avons besoin pour relancer l’économie mondiale. Notre organisation est confrontée à de nombreux défis, mais en travaillant ensemble, nous pouvons collectivement rendre l’OMC plus forte, plus agile et mieux adaptée aux réalités d’aujourd’hui».

Le « soutien ferme » de Biden

La décision du Conseil général fait suite à des mois d’incertitude qui ont vu les États-Unis refuser de se joindre au consensus autour de Mme Okonjo-Iweala et apporter leur soutien au ministre du commerce de la République de Corée, Yoo Myung-hee. Mais suite à la décision de Mme Yoo, le 5 février, de retirer sa candidature, l’administration du président américain nouvellement élu, Joseph R. Biden Jr., a abandonné l’objection américaine et a annoncé à la place que Washington apporte son « soutien ferme » à la candidature de Mme Okonjo-Iweala.

 L’étonnant parcours de la nouvelle patronne de l’OMC

 Toujours vêtue d’un ensemble de pagne traditionnel en coton imprimé, l’ancienne ministre des Finances nigériane, Ngozi Okonjo-Iweala, s’est forgé un caractère d’acier au fil des épreuves. Le processus de sélection d’un nouveau directeur général a été déclenché le 14 mai lorsque l’ancien directeur général, Mr Roberto Azevêdo, a informé les membres de l’OMC qu’il se retirerait de son poste pour raisons familiales, un an avant l’expiration de son mandat. Il a ensuite quitté ses fonctions le 31 août. Elle devient son successeur et la septième personne à occuper ce poste et la nouvelle patronne  de l’institution mondiale du commerce.

Aline ASSANKPON

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page