Flash Infos:

Hydrocarbures /  Nigéria : l’entretien des raffineries pétrolières inactives a coûté 325 millions $ en 13 mois


168 Vues

Ph/DR: Au Nigéria, l’inactivité des raffineries pétrolières est assez récurrente

Au Nigéria, l’inactivité des raffineries pétrolières est assez récurrente. Le pays s’est lancé dans un processus de réhabilitation de toutes ses installations et celle-ci devraient être achevé d’ici 2022. En attendant, la NNPC continue d’être critiquée pour la gestion désastreuse des usines.

Lundi, la société publique nigériane du pétrole (NNPC) a annoncé qu’elle fait face à un déclin drastique de sa capacité de production de carburant depuis octobre 2019, en raison de l’inactivité de trois de ses raffineries. Pour entretenir ces infrastructures malgré leur fermeture, la société a annoncé avoir dépensé 325 millions de dollars en travaux de maintenance.

Les raffineries concernées sont celles de Warri, de Port Harcourt et de Kaduna, qui totalisent ensemble une capacité de 445 000 barils de pétrole par jour. Selon des données obtenues du rapport financier et opérationnel mensuel de la NNPC pour le mois d’octobre, les trois usines n’étaient toujours pas en exploitation durant de la période.

La NNPC dit toujours « travailler sur un plan visant à trouver un modèle adéquat afin de rendre les usines performantes ».

Ces résultats pourraient modifier les prévisions de GlobalData, une société d’analyse des performances de l’économie globale, qui déclarait fin 2020 que le Nigéria porterait à la hausse la capacité de raffinage de l’Afrique, d’ici les quatre prochaines années.

Pour rappel, le Nigéria qui est le premier producteur de pétrole en Afrique importe près de 90 % de sa consommation domestique en carburants. Une situation née d’une politique énergétique incohérente et de la grande corruption dans le secteur. Cela fragilise par ailleurs, les réserves de devises du pays. (Agence Ecofin)


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page