Flash Infos:

Niamey / 57ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Cedeao: Vers un nouveau pacte de convergence pour le lancement de l’ECO


83 Vues

Ph: Dr: La conférence entend maintenir l’approche graduelle pour le lancement de l’ECO

A l’issue des travaux de la 57ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Cedeao, entre autres dossiers brûlants examinés, celui de la création de l’Union monétaire et de la monnaie unique a également retenu l’attention des dirigeants.  Le lancement de la monnaie unique est différé à une date ultérieure pour raison de Covid-19.

La conférence a pris note de ce que la réforme de la zone monétaire UMOA s’inscrit dans le cadre des actions à réaliser pour transformer le FCFA, tout autant que les autres monnaies, en ECO, conformément à la feuille de route révisée de la CEDEAO. De ce fait, elle a souligné leur détermination à respecter les critères de convergence avant la création de la monnaie unique.

La conférence a également reconnu les difficultés économiques et financières créées par la pandémie de COVID-19 durant l’année 2020 et a réaffirmé leur engagement à lancer les réformes économiques nécessaires pour assurer la reprise de leurs économies et lancé un appel aux partenaires en vue d’une augmentation du soutien accordé aux Etats membres de la CEDEAO.

Convenu de se conformer aux conclusions exposées dans le rapport du Comité ministériel sur la monnaie unique, en date du 13 juillet, la conférence a demandé à la Commission de la CEDEAO de continuer de travailler avec les banques centrales, les ministères des Finances, l’AMAO et l’IMAO, en vue de la mise en œuvre de la feuille de route révisée pour le Programme de la monnaie unique de la CEDEAO et s’est félicitée des évolutions de la zone monétaire UMOA.

Par ailleurs, le Comité ministériel chargé du Programme la Monnaie  Unique de la Cedeao a été félicité pour les progrès enregistrés dans la mise en œuvre de la feuille de route révisée en 2019. La Conférence s’est félicitée de la situation de la convergence macroéconomique qui a connu une amélioration en 2019 par rapport à 2018.

Toutefois, elle note que même si la convergence a pris fin le 31 décembre 2019, les conditions nécessaires permettant à la CEDEAO de passer à une phase de stabilité et de consolidation de la performance ne sont pas réunies, comme énoncées dans le Pacte de Convergence et de stabilité macroéconomique entre les Etats membres de la CEDEAO. Elle note également l’impact négatif de la Covid-19 sur le respect par les Etats membres des critères de convergence macroéconomique en 2020.

Pour consolider ces acquis, la Conférence décide (de) : élaborer une nouvelle Feuille de Route pour le Programme de la Monnaie Unique de la CEDEAO ; différer, à une date ultérieure, le lancement de la Monnaie Unique ; exempter les Etats membres du respect des critères de convergence macroéconomique en 2020 ; conclure, entre les Etats membres de la CEDEAO, un nouveau pacte de convergence et de stabilité macroéconomique et de maintenir l’approche graduelle pour le lancement de l’ECO.

Notons que sur les 15 étaient Chefs d’Etat membres, 09 étaient présents, 06 se sont faits représenter par leurs ministres des affaires étrangères. A l’issue des travaux, les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont élu le président ghanéen, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, pour assurer la présidence en exercice pour un mandat d’un an. Il reçoit donc le fanion des mains du président sortant, Issoufou Mahamadou du Niger.

Aline ASSANKPON

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page