Flash Infos:

Fondation Merck / Premier sommet en ligne des Premières Dames Africaines: Pour une réponse conjointe au COVID-19


117 Vues

Ph:DR: Premier sommet des Premières dames africaines en ligne

La Fondation Merck, la branche philanthropique de Merck KGaA Allemagne a organisé son premier Sommet de Vidéoconférence sur l’Initiative des Premières Dames de la Fondation Merck (MFFLI), le 31 août 2020 à ACCRA, Ghana. L’objectif vise à définir et à suivre les différents programmes conjoints mis en œuvre pour améliorer les capacités du secteur public de la santé et à renforcer la réponse au COVID 19 dans leurs pays.

En effet, le premier Sommet de Vidéoconférence de la Merck Foundation First Ladies Initiative (MFFLI), édition spéciale, vise à partager des expériences, à discuter des défis et à définir des solutions pour renforcer davantage les capacités des soins de santé afin de mieux répondre à cette pandémie mondiale en Afrique souligne le communiqué de presse du APO Group.

L’édition 2020 dudit sommet a réuni treize (13) Premières Dames africaines, qui sont à la fois, Ambassadrices de Merck More Than a Mother. Il s’agit des  premières dames du Zimbabwe,  AUXILLIA MNANGAGWA , ESTHER LUNGU de la Zambie ; FATIMA MAADA BIO de la Sierra Leone ; AÏSSATA ISSOUFOU MAHAMADOU du Niger ; MONICA GEINGOS de la Namibie ; ISAURA FERRÃO NYUSI de la Mozambique ; MONICA CHAKWERA du Malawi ; REBECCA AKUFO-ADDO du Ghana ; FATOUMATTA BAHBARROW de la Gambie ; BRIGITTE TOUADERA de la République Centrafricaine ; ANGELINE NDAYISHIMIYE du Burundi ; NEO JANE MASISI du Botswana  et ANA DIAS LOURENÇO d’Angola.

« Les effets de la pandémie due au COVID-19 ont été plus importants que ce que beaucoup attendaient dans le monde. La pandémie a mis en évidence l’importance d’investir dans l’amélioration de l’accès à des soins de santé équitables et de qualité, qui est la stratégie de la Fondation Merck depuis 2012, avant même le début de la pandémie ».

Lancée en 2012, la stratégie de cette plateforme en collaboration avec les ministères de la santé – bien avant l’avènement de la Covid-19, vise à renforcer les capacités de soins de santé en offrant une formation aux prestataires de soins de santé dans de nombreuses spécialités médicales.

En réponse à la pandémie COVID 19, une stratégie d’éducation médicale a été adoptée en ligne en fournissant à plus de 350 médecins africains un diplôme en ligne d’un an et un master en ligne de deux ans dans de nombreuses spécialités telles que : Médicine Respiratoires et Médicine Aigus, le Diabète, la Cardiologie, Endocrinologie et Médicine Sexuels et Reproductifs. Cela s’ajoute à plus de 500 médecins africains et asiatiques qui ont bénéficié des programmes de formation clinique initial sur le Diabète et Cardiovasculaire, en Oncologie, Spécialistes de la Fertilité et en Embryologie en Inde, en Égypte, au Kenya et en Malaisie, qui reprendront après la fin du confinement de l’avis de Dr. Rasha Kelej, CEO Merck Foundation.

Tour à tour, les premières dames africaines ont partagé leurs expériences de travailler en étroite collaboration avec la Fondation Merck dans leurs pays respectifs, avec un accent particulier sur les programmes de renforcement des capacités de soins de santé et la réponse au COVID -19.

« Je suis heureuse de faire partie de cette prestigieuse plateforme. Depuis le lancement de la Fondation Merck en 2017, nous avons ensemble eu un impact significatif sur notre secteur de la santé, en établissant une solide plate-forme d’experts en santé dans des domaines très importants tels que ; Diabète, Oncologie et soins de Fertilité au Niger » a souligné Mme AÏSSATA ISSOUFOU MAHAMADOU, Première dame du Niger et Ambassadrice de Merck Plus Qu’une Mère.
« Je suis extrêmement ravie de notre partenariat avec la Fondation Merck, car ensemble, nous écrivons l’histoire en Sierra Leone en fournissant une formation aux premiers oncologues du pays afin de créer la première équipe de soins qualifiés contre le cancer. De plus, nos médecins sont formés dans les domaines du diabète et des soins de fertilité. Nous étendrons très bientôt le programme à d’autres domaines avec la Fondation Merck » témoigne la première dame de la Sierra-leone, Mme FATIMA MAADA BIO.

« Nous avons lancé les programmes innovants de la Fondation Merck au début de 2019, pour renforcer les capacités de soins de santé et briser la stigmatisation liée à l’infertilité. Pour partager avec vous que depuis lors et en très peu de temps, nous avons été en mesure de fournir et d’inscrire à nombre de nos prestataires de soins de santé a des formations spécialisées dans les domaines du Cancer, du Diabète, de Cardiologie, de l’Endocrinologie, Médicine Respiratoires, Merck Plus Qu’une Mère Aigus, Merck Plus Qu’une Mère Sexuels et Reproductifs, Spécialistes de la Fertilité et formation en Embryologie » dira Mme REBECCA AKUFO-ADDO du Ghana, Ambassadrice de Merck Plus Qu’une Mère.

A propos Merck Foundation First Ladies Initiative (MFFLI) ?

MFFLI est une plate-forme de la Fondation pour les Premières Dames Africaines et les Ambassadrices de « Merck Plus Qu’une Mère » établie dans le but de discuter des défis, de définir des solutions, de mesurer l’impact et de partager l’expérience pour assurer une amélioration continue et échanger des aspects variables de différentes cultures afin d’adapter et / ou standardiser des messages spécifiques qui peuvent sensibiliser et créer un changement de culture à travers l’Afrique.

Les objectifs de cette plateforme consistent : à briser la stigmatisation autour des couples infertiles en général et les femmes infertiles en particulier ; autonomiser les filles et les femmes dans l’éducation en général et dans les STEM en particulier et améliorer l’accès à des solutions de soins de santé de qualité et équitables.

Aline ASSANKPON


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page