Flash Infos:

Société de gestion des déchets et de salubrité du Grand Nokoué : Enfin, la phase opérationnelle enclenchée


156 Vues

Ph: DR-: M. José Didier Tonato, ministre du Cadre de vie et du Développement durable.

A l’issue des consultations menées dans le cadre de la gestion des déchets ménagers dans le Grand Nokoué, le Conseil des ministres du mercredi 26 août 2020 a marqué son accord pour la contractualisation avec les sociétés adjudicataires, en vue de l’acquisition d’engins légers de pré-collectes (fourniture de poubelles et de tricycles) et d’engins lourds de collecte à la réhabilitation. La phase opérationnelle du projet vient ainsi d’être enclenchée pour un suivi et un contrôle informatisé de la collecte des déchets dans la Grand Nokoué.

Assainir Cotonou et ses environs désignés dans le Programme d’action du Gouvernement (PAG), le Grand Nokoué,  est une ambition noble du chef de l’Etat, Patrice Talon, qui y met un point d’orgue. Raison pour laquelle, une société anonyme de gestion des déchets et de salubrité du Grand Nokoué (SGDS-GN) a vu le jour et a démarré ses activités en décembre 2019.

Les objectifs sociaux de ladite société sont très clairs : la gestion des déchets ménagers dans le Grand Nokoué, à travers notamment : la pré-collecte et la collecte ; l’aménagement et l’exploitation des lieux d’enfouissement sanitaire des localités de Ouèssè et de Takon ; la salubrité dans toutes ses composantes ; le suivi, le contrôle informatisé de l’ensemble des prestations à réaliser de même que la mise en place d’un support informatique de cartographie et de gestion dynamique de toutes les données spatiales et géographiques de la filière, et la réorganisation du cadre institutionnel, l’instauration d’un mécanisme de participation des acteurs, l’information, l’éducation ainsi que la sensibilisation de la population à travers un plan d’information.

La mise en œuvre de la phase pilote de la pré-collecte et la collecte, l’exécution de toutes les composantes du projet requiert une assistance-conseil par un bureau ayant une bonne connaissance du secteur de la gestion des déchets a souligné le Conseil. Aussi est-il « apparu nécessaire de procéder à l’acquisition, entre autres, d’engins légers de pré-collectes et d’engins lourds de collecte à la réhabilitation et la mise aux normes des points de regroupement, des centres de transfert et des lieux d’enfouissement ».

L’issue des consultations menées a donc  permis au Conseil de marquer son accord pour la contractualisation avec les sociétés adjudicataires, en vue de la fourniture de poubelles et de tricycles, le suivi et le contrôle informatisé des prestations de salubrité et de collecte des déchets. « Il en est de même des cabinets sollicités pour l’appui technique à l’opérationnalisation de la SGDS-GN, la mission de maîtrise d’œuvre complète des travaux de construction des centres de transfert et la mise aux normes des lieux d’enfouissement sanitaires sus-évoqués ».

Les cinq villes composantes du Grand Nokoué (Cotonou,  Porto-Novo, Ouidah, Abomey-Calavi et Sèmè-Podji) présenteront d’ici peu une belle allure de salubrité dès lors que la phase opérationnelle du projet sera enclenchée avec à la clé, une salubrité urbaine qui va réduire l’impact néfaste des déchets sur l’environnement afin d’améliorer le bien-être et la santé publique des populations des cinq communes ciblées par ce projet.

Aline ASSANKPON

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page