Flash Infos:

Communiqué interministériel relatif à l’interdiction temporaire d’importation d’œufs de consommation


126 Vues

Ph:Dr- Le Gouvernement béninois interdit temporairement l’importation des œufs de consommation

Un communiqué interministériel portant les signatures des ministres en charge d’Elevage, Gaston C. Dossouhui, du Commerce, Alimatou S. Assouman et des Finances, Romuald Wadagni et datant du 16 juillet 2020, interdit temporairement l’importation des œufs de consommation. Les agents du corps de contrôle sont invités à redoubler de vigilance dans l’application des textes aussi bien aux frontières que sur toute l’étendue du territoire national.

Ce communiqué fait état de ce que depuis quelques semaines, il circule sur les marchés béninois des œufs de table d’origine douteuse en violation des dispositions de l’arrêté interministériel n° 2005-3889/MAEP/MICPRM/MSP/DC/SGM/DE du 13 décembre 2005 portant interdiction temporaire d’importation, de distribution et de transit des volailles, parties et abats de volailles congelés, poussins d’un jour, œufs et aliments de bétail en provenance des pays infectés de grippe aviaire.

A cet effet, il est demandé à tout importateur et distributeur d’œufs de consommation de se conformer aux dispositions dudit  arrêté.

Le communiqué insiste sur le respect strict de cette interdiction visant à punir,  toute infraction ou tentative d’infraction aux dispositions de cet arrêté, des peines prévues à l’article 37 de la loi n°90-005 du 15 mai 1990 fixant les conditions d’exercice des activités de commerce en République du Bénin et celles prévues aux articles 17 et 22 de la loi n° 84-009 du 15 mars 1984 sur le contrôle des denrées alimentaires sans préjudice des sanctions prévues par le code des douanes.

Ainsi, les ministres chargés de l’Elevage, du Commerce et des Finances demandent aux corps de contrôle concernés de redoubler de vigilance dans l’application des différents textes cités ci-dessus aussi bien aux frontières que sur toute l’étendue du territoire national.

La rédaction


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page