Flash Infos:

Banque mondiale / Classification des pays par groupe de revenus : Le Bénin dans le Groupe restreint des pays à revenu intermédiaire du monde


24 345 Vues

Ph: DR-: Romuald Wadagni, ministre de l’Economie et des finances, l’argentier national.

Selon un communiqué de presse, publié le 3 juillet 2020, par le ministère de l’Economie et des Finances, le Bénin est désormais un pays à revenu intermédiaire et intègre ainsi le Groupe très restreint des dix pays du monde ayant bénéficié en 2020, d’une amélioration de leur classification par la Banque mondiale. Le Bénin, quitte pour la première fois, la catégorie des pays à faible revenu. Un événement majeur dans l’histoire économique du pays,  inscrit à l’actif du Président Patrice Talon et de son argentier, Romuald Wadagni.

Comme à chaque année, la Banque mondiale a procédé, le 1er juillet 2020, à l’actualisation de sa classification des différents pays par groupe de revenus. Cette classification permet de regrouper les pays du monde en quatre catégories : les pays à faible revenus ; les pays à revenu intermédiaire de la branche inférieure ; les pays à revenu intermédiaire de la branche supérieure et les pays à revenu élevé.

Selon le communiqué de presse, la classification est basée sur le calcul du revenu national brut de chaque pays pour l’année précédente. Elle tient compte des caractéristiques économiques, comme le taux de croissance économiques, le taux d’inflation, le taux de change et le taux de croissance démographique.

Sur la base des données à fin 2019, la Banque mondiale a annoncé le passage du Bénin au sein de la catégorie économique à revenu intermédiaire inférieur. Le Bénin, quitte pour la première fois de son histoire, la catégorie des pays à faible revenu et rejoint les pays comme la Côte-d’Ivoire, le Sénégal ou encore le Maroc. Le Bénin fait ainsi partie du Groupe très restreint des dix pays du monde ayant bénéficié cette année d’une amélioration de leur classification par la Banque mondiale. Il s’agit-là d’un événement majeur dans l’histoire économique du pays.

Selon le ministère de l’Economie et des Finances, ce résultat élogieux, fait suite à une augmentation de son revenu national brut par habitant qui est passé de  870 dollars US à la dernière mise à jour à  1250 dollars US. Ce résultat est donc porté par l’ensemble des réformes mises en œuvre par le Gouvernement depuis 2016, avec pour conséquence, une accélération continue du rythme de création de la richesse nationale. Il est également soutenu par les améliorations du système de comptabilité nationale, notamment le rebasage des comptes nationaux finalisé en 2019, qui a permis d’affiner l’estimation de la richesse nationale.

Cette décision de la Banque mondiale confirme les perspectives positives et la solidité des fondamentaux économiques du pays, alors que plusieurs pays d’Afrique, sont passés dans une catégorie inférieure. Au-delà de l’image du pays qui s’en trouve nettement améliorée au plan international, cette classification renforce la crédibilité du Bénin et rehausse sa capacité à attirer les investissements nécessaires à l’amélioration des conditions de vie de sa population.

Un bond qualitatif  qui est la résultante de l’ensemble des réformes du PAG, mises en œuvre depuis l’avènement du Gouvernement de la Rupture. Les fleurs commencent ainsi par tenir la promesse des fruits avec l’engagement d’une  accélération continue de la création de richesse, d’emplois avec à la clé, l’assainissement des finances publiques et la formalisation du secteur privé.  Ces prouesses économiques sont donc à saluer et à rééditer.

Aline ASSANKPON


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page