Flash Infos:

ZLECAf : pour le président d’Afreximbank, le Rwanda est bien placé pour profiter du marché unique africain


202 Vues

Ph: DR-: Benedict Oramah, président de la banque africaine d’export-import, Afreximbank

Le Rwanda est l’un des pays les mieux placés pour profiter de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf). C’est ce qu’a indiqué Benedict Oramah (photo), président de la banque africaine d’export-import, Afreximbank dans un communiqué publié cette semaine.

D’après le responsable, les performances économiques exceptionnelles du Rwanda représentent un véritable atout pour le pays dans l’exploitation des potentialités qu’offre le futur marché unique africain. Grâce à un secteur privé très développé, contribuant grandement à la croissance économique, le Rwanda peut tirer parti de la ZLECAf en établissant de nouveaux réseaux d’acheteurs et de vendeurs sur tout le continent ; ce qui lui permettra d’accroître considérablement son commerce intra-africain.

« La transformation économique du Rwanda est sans aucun doute l’une des réussites de l’Afrique. Les entreprises rwandaises peuvent capitaliser davantage sur cette réussite en se positionnant pour tirer pleinement parti de l’accord de libre-échange ZLECAf », a déclaré Benedict Oramah. Une capitalisation qui pourrait être accélérée par les mesures de suppression de visas initiées par le gouvernement, et qui devrait booster le tourisme de loisir et d’affaires dans le pays.

A cet effet, la banque a annoncé vouloir entamer une tournée à Kigali, la capitale rwandaise, pour « montrer au secteur privé rwandais comment il peut devenir un des principaux bénéficiaires de la zone de libre-échange continentale africaine ». L’événement visera à sensibiliser le secteur privé rwandais aux avantages substantiels de la participation à la deuxième foire commerciale intra-africaine (IATF 2020) qui aura lieu à Kigali du 1er au 7 septembre 2020.

« En participant à l’IATF 2020, ils auront une occasion unique de présenter leurs biens et services aux acheteurs de tout le continent africain, tout en établissant de nouveaux liens commerciaux et d’investissement avec un vaste réseau d’acteurs des secteurs privé et public de plus de 55 pays différents », indique le communiqué.

D’après la Banque mondiale, avec une croissance prévue à 8,1%, le Rwanda devrait être le champion de la croissance africaine en 2020. (Agence Ecofin)


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page