Flash Infos:

Finances publiques : Le Nigeria de nouveau signalé sur le marché international des obligations, dès le premier trimestre 2020


243 Vues

Ph: DR-: Zainab Ahmed, la ministre des Finances du Nigeria

Nigeria est signalé sur le marché des émissions obligataires internationales dès le premier trimestre 2020, apprend-on de Bloomberg qui cite la ministre des Finances de ce pays. « Nous devons agir rapidement, car nous avons besoin de ressources pour financer notre budget », a fait savoir madame Zainab Ahmed (photo), en marge d’une rencontre organisée par le Fonds monétaire international à Dakar, au Sénégal.

Le pays bien que premier exportateur de pétrole en Afrique, fait face au défi de mobilisation des ressources budgétaires, pour le financement des programmes économiques et sociaux du gouvernement. En plus de cela, la Banque centrale a pris une série de mesures excluant la participation des banques commerciales locales aux émissions de bons et obligations du Trésor nigérian, sur le marché local des capitaux.

Le Nigeria a sollicité le marché international des capitaux à hauteur de 10,8 milliards $ en 2018, et s’est montré plus timide en cette année 2019. Plusieurs facteurs devraient encourager les autorités d’Abuja à émettre des eurobonds en 2020. Mis à part le fait qu’ils ont besoin de cet argent, les investisseurs obligataires ciblant les pays émergents ont récemment montré un fort appétit pour toute nouvelle émission de titres, à l’instar de ceux du Maroc et de l’Egypte qui ont reçu un accueil favorable.

L’inconnu cependant demeure le volume et la maturité de l’émission. La ministre des Finances a indiqué que cela dépendait du gap à mobiliser, une fois que les discussions avec des bailleurs de fonds concessionnels seraient bouclées.

Pour l’instant, des maturités très longues semblent exclues. Les eurobonds nigérians arrivant à maturité en 2047, ont connu une hausse des rendements, signe que les investisseurs s’y désengagent, en vendant à prix bas. (Agence Ecofin)


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page