Flash Infos:

Assainissement pluvial de Cotonou : La BAD prête 61 millions d’euros au Bénin


104 Vues

Ph: DR-: Environ 100 000 bénéficiaires seront touchés par le Projet d’appui au Programme d’assainissement pluvial de Cotonou (PAPC)

 Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le jeudi 26 septembre à Abidjan, un prêt de 61 millions d’euros au Bénin pour la mise en œuvre du Projet d’appui au Programme d’assainissement pluvial de Cotonou (PAPC).  Une solution pour la capitale économique du pays sujette régulière à des inondations. Le portefeuille de la Banque au Bénin comptait 15 projets actifs pour un engagement total de quelque 443 millions d’euros.

Selon le communiqué de presse de la BAD, la phase d’exécution du programme est prévue sur une durée de 6 ans, dont quatre pour les volets financés par la Banque. Le PAPC doit bénéficier à une population estimée à plus de 785 000 habitants, dont 51% de femmes. Plus de 1700 personnes affectées par les travaux devront être indemnisées.

« Ce projet vise, d’une part, à renforcer la gestion et les capacités municipales en matière de résilience urbaine et, d’autre part, à promouvoir un changement de comportement pour la réduction des risques d’inondation et l’adaptation au changement climatique à Cotonou », a expliqué Marie-Laure Akin-Olugbade, directrice générale pour l’Afrique de l’Ouest de la Banque.

Le PAPC couvre précisément les 6ème et 10ème arrondissements de la capitale économique et plus grande ville du Bénin. Il consiste, notamment, en l’aménagement d’un bassin de rétention d’un volume de 220.500 m3, de la construction de 33140 ml de collecteurs et caniveaux, de l’aménagement et du pavage de 12 220 ml, de la reconstruction et de l’équipement de l’école béninoise des sourds et malentendants et du laboratoire-type centre de santé communautaire.

« Les impacts attendus sont nombreux et résultent de la prise en compte non seulement des enjeux du système d’assainissement, de l’aménagement urbain, de l’eau mais aussi de l’environnement et la santé à travers la prévention de maladies d’origine hydrique, au profit de près de 100 000 bénéficiaires », a précisé Marie-Laure Akin-Olugbade.

Au 30 juin 2019, le portefeuille de la Banque au Bénin comptait 15 projets actifs pour un engagement total de quelque 443 millions d’euros. Il est constitué uniquement des projets publics, dont 12 nationaux et trois multinationaux.

La BAD en question

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD)  est la première institution multilatérale de financement dédiée au développement de l’Afrique. Elle comprend trois entités distinctes : la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds africain de développement (FAD) et le Fonds spécial du Nigeria (FSN). La BAD est présente sur le terrain dans 41 pays africains, avec un bureau extérieur au Japon, et contribue au développement économique et au progrès social de ses 54 Etats membres régionaux.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page