Flash Infos:

Rapport sur les menaces aux frontières africaines


104 Vues

Ph: DR-: Sensibiliser l’opinion quant aux menaces qui pèsent sur les frontières du continent.

Le cabinet spécialisé en intelligence stratégique EXXX Africa a publié ce lundi 16 septembre 2019 à Londres au Royaume-Uni un rapport qui analyse les menaces actuelles pesant sur les frontières de l’Afrique. Alors que le monde cherche à lutter contre des périls de plus en plus dangereux, tels que la migration clandestine, la criminalité transnationale et le terrorisme.

Avec 54 pays et une côte continentale de 30 500 km qui couvre la mer Méditerranée au nord, le canal de Suez et la mer Rouge au nord-est, l’océan Indien à l’est et l’océan Atlantique à l’ouest, les frontières de l’Afrique sont à la fois nombreuses et vulnérables.

EXX Africa se penche sur les principaux acteurs menaçants qui tirent parti de ces vulnérabilités pour promouvoir leurs propres objectifs sur l’ensemble du continent. Ce mois-ci le rapportsera soumis à l’Assemblée Générale des Nations Unies afin de sensibiliser l’opinion quant aux menaces qui pèsent sur les frontières du continent.

Bien qu’il y ait parfois des chevauchements entre ces acteurs, compte tenu de la nature des activités illicites, cette série de rapports explore les menaces posées par (a) les migrants illégaux, (b) les organisations criminelles et (c) les groupes militants. EXX Africa analyse également les différentes mesures locales, régionales et internationales mises en œuvre pour atténuer chacune de ces menaces, en mettant l’accent sur les interventions occidentales.

Pour que l’Europe, les États-Unis et d’autres régions puissent mettre un terme au trafic de substances illégales et de personnes, ainsi qu’à d’autres formes de flux transnationaux, il est nécessaire d’adopter une approche plus cohérente et collaborative, ce qui fait l’objet du dernier rapport d’EXX Africa. (APO)

Pour tout autre commentaire ou pour obtenir une copie intégrale du rapport, veuillez consulter : www.EXXAfrica.com


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page