Flash Infos:

Fermeture des frontières nigérianes : Le ministre de l’agriculture rencontre les maraichers à Grand-Popo


85 Vues

Ph: DR-: Des paniers de tomates en attente dans les champs

Le ministre de l’agriculture, de l’Elevage et de la pêche (Maep) Gaston, Dossouhui, et son homologue de l’Industrie et du Commerce (Mic) ont échangé ce mardi 17 septembre à Grand-Popo avec les acteurs de la filière maraichage du Mono et de l’Ouémé notamment ceux de Sèmè-Podji. Cette séance s’est essentiellement basée sur les conséquences de la fermeture des frontières terrestres entre le Bénin et le Nigeria en vue de trouver de nouveaux marchés d’écoulement des produits maraîchers.

Apprécier les impacts de la fermeture des frontières nigérianes et discuter des dispositions à prendre pour minimiser les impacts. Voici la substance de la séance de travail de ce jour avec ces maraîchers dont la plupart des produits sont orientés vers le marché du Nigeria. Qui, faut-il le rappeler est inaccessible à cause de la fermeture des frontières intervenue depuis le 20 Août 2019.

Au cours de ces échanges, diverses solutions ont été trouvées. A court terme, la prospection d’autres marchés pour écouler les produits maraichers qui sont en souffrance actuellement. A moyen terme, il s’agit de trouver des solutions pour la conservation de ces derniers. Et à long terme, il faut penser à la mise en place des unités de transformation pour la consommation locale et pour l’exportation.

«J’ai été sidéré par le sens de responsabilité et de vérité des producteurs » a fait savoir le ministre Gaston Dossouhoui au terme des échanges à ses interlocuteurs. Les deux ministres et leurs délégations ont ensuite visité quelques champs de tomates et de carottes. Le constat est inquiétant.

Par ailleurs, cette initiative sera rééditée avec les producteurs d’ananas à Allada le mercredi prochain et avec leurs pairs producteurs de tubercules à Glazoué le jeudi 19 septembre. (Source : Zoomagro.com)


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page