Flash Infos:

Sénégal : Dakar accueille le 17e sommet africain de l’énergie et du pétrole


135 Vues
Ph: Dr6/ Le continent espère lutter efficacement contre la pauvreté, en permettant le développement des économies;

Ph: Dr6/ Le continent espère lutter efficacement contre la pauvreté, en permettant le développement des économies;

Alors que le secteur de l’énergie est en plein développement en Afrique, la capitale sénégalaise regroupera des centaines de décideurs publics, entrepreneurs, chercheurs, et étudiants pour trois jours de conférences et de rencontres, de demain à jeudi.

Pour la 17e année consécutive, l’Association pour le développement de l’énergie en Afrique (ADEA) et l’Association sénégalaise pour le développement de l’énergie en Afrique (ASDEA) rassemblent, dans la capitale sénégalaise, les meilleurs spécialistes et acteurs du secteur de l’énergie sur le continent. «Des ministres, des responsables de l’administration, des sociétés, des spécialistes, des professeurs, et des étudiants : tous les secteurs de l’énergie -pétrole, gaz, électricité, énergies renouvelables- seront représentés», détaille Jean-Pierre Favennec, président de l’ADEA. «Des sessions seront consacrées au contenu local et à l’utilisation des revenus pétroliers», précise-t-il.

 

Ce 17e Sommet africain de l’énergie et du pétrole (SIEPA) -qui se tient à partir cette  semaine pour trois jours- sera par ailleurs pour la première fois soutenu par AME Trade Ltd, notamment connu pour être l’organisateur du Salon international des mines, également à Dakar. Pour Jean-Pierre Favennec, «les synergies entre les trois organisations permettront d’accroître la visibilité du SIEPA et d’attirer un nombre accru de participants, d’intervenants et d’exposants».

 

Énergie pour tous

 

Le secteur de l’énergie est en plein développement en Afrique. De nouveaux gisements pétroliers et gaziers ont été découverts, notamment dans l’ouest du continent. Et d’autres devraient suivre. «Après les grandes découvertes en Afrique de l’Est (gaz au Mozambique et en Tanzanie, pétrole en Ouganda et au Kenya), les découvertes de pétrole et de gaz au Sénégal et en Mauritanie, la succession de découvertes de pétrole au Ghana sont au cœur de l’actualité», explique Jean-Pierre Favennec.

De nouveaux gisements qui impliquent des investissements dans le transport, le raffinage, et la distribution. Lors du SIEPA sera également abordée la question de la redistribution des richesses issues de ces nouvelles ressources pétrolières et gazières ; l’idée étant de les mettre au service du développement du continent. Autre sujet central : l’électricité.

Encore en retard dans ce domaine, l’Afrique accélère néanmoins son électrification, notamment par le biais des énergies renouvelables. Le continent espère ainsi lutter efficacement contre la pauvreté, en permettant le développement des économies, y compris et surtout à petites échelles. «Les progrès en matière d’électrification sont impressionnants. Plusieurs pays d’Afrique subsaharienne devraient parvenir à l’électricité pour tous avant 2030», conclut Jean-Pierre Favennec.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page