Flash Infos:

Bénin / Dématérialisation de la gestion des évacuations sanitaires: Pour une meilleure évacuation sanitaire plus avantageuse pour l’Etat et les patients.


306 Vues
Ph: DR-:Benjamin Hounkpatin, le ministre de la Santé publique

Ph: DR-:Benjamin Hounkpatin, le ministre de la Santé publique

Le Gouvernement de la Rupture lors de son dernier Conseil des ministres a décidé d’optimiser sa collaboration déjà en cours, depuis Janvier 2018, avec Paris Hospital Foundation (PHF) à travers une contractualisation. L’objectif à termes est dématérialiser tout le processus des évacuations sanitaires pour plus d’efficacité. A cet effet, le ministre de la Santé publique, Benjamin Hounkpatin accomplira toutes les toutes les diligences nécessaires à cette fin.

(Agathe HOUNGBEDJI)

Invité sur le plateau de la télévision nationale, le dimanche 16 septembre 2018, le ministre de la Santé publique, Benjamin Hounkpatin avait relevé des insuffisances et difficultés liées aux évacuations sanitaires au Bénin. Ce qui justifie la complexité de la procédure depuis quelques années.

Des circuits labyrinthes et éprouvants

En effet, il s’agit des circuits très labyrinthes, fastidieux et éprouvants au cours duquel, on note d’énormes difficultés qui ont pour noms : la perte du dossier d’évacuation, la lourdeur administrative à toutes les étapes du processus où l’achat de conscience, la corruption, la vigilance et les relations personnelles sont les maîtres mots du jeu pour  l’aboutissement d’un dossier. Certes à certains niveaux, le dossier échappe complètement au patient, il faut forcément la prière et des contacts relationnels au plus haut niveau de l’Etat pour se convaincre de ce que le dossier suit toujours le parcours nécessaire.  Face à ces dédales, l’on peut sans risque de se tromper affirmer qu’il y a un réseau mafieux qui gère les évacuations sanitaires de l’intérieur du pays jusqu’à l’international ; parfois avec certaines structures sanitaires dont l’efficacité des soins apportés aux patients laisse à désirer.

Selon le ministre de la Santé publique, c’est l’Etat qui en définitif, perdait parce que ne maîtrisant pas correctement le circuit du versement des fonds. Aussi, la lourdeur administrative peut prendre un ou deux ans, période durant laquelle, le patient meurt soit avant la date d’évacuation ou juste quelques jours après son évacuation. Alors que les fonds doivent être nécessairement transférés avant la programmation de la date d’évacuation. « Ce système sanitaire ne profitait qu’à une minorité de populations. Certaines évacuations sont vraiment inutiles (…) pendant ce temps, il y en qui meurent pour défaut de 2000 francs CFA de poche de sang dans les structures sanitaires du pays » souligne-t-il.

Au total, des évacuations sanitaires se chiffrent à hauteur de plus de 10 milliards FCFA par an ; pendant ce temps, des malades meurent faute de soins adéquats. D’où la nécessité de réorganiser le secteur des évacuations sanitaires.

Formaliser le secteur

Ainsi, depuis janvier 2018, l’Etat avait signé un contrat de prestation avec Paris Hospital Foundation (PHF). Mais avec le dernier Conseil des ministres, le Gouvernement décide de formaliser davantage le processus à travers la contractualisation en vue de la dématérialisation de la gestion des évacuations sanitaires pour plus d’efficacité. Cette démarche du Gouvernement est à saluer car au-delà de l’assainissement du secteur qui se poursuit, les dispositions sont prises pour une meilleure prise en charge des patients. Le choix du PHP se justifie à travers son expérience affirmée avec ses hôpitaux partenaires disponibles à apporter des soins adéquats aux Béninois qui sont dans le besoin.

Selon les explications qu’avait données le ministre de la Santé, ce partenariat fait bénéficier au Bénin des avantages et expertises qu’offre AVANTEAM, l’associé technique de PHP. Cette dématérialisation  permettra  également d’éviter la mise en route de solutions inadaptées et aidera à réduire les délais et les coûts des évacuations sanitaires.

Le Ministre de la Santé publique, Benjamin Hounkpatin, devra donc mettre les bouchées doubles pour accélérer cette contractualisation en vue de dématérialiser une fois pour de bon, le secteur des évacuations sanitaires. Ce qui favorisera sans doute l’évacuation sanitaire de tous les Béninois sans distinction aucune.

Paris Hospital Foundation (PHF) en question …

Selon le Gouvernement, la Fondation a une expérience affirmée avec ses hôpitaux partenaires grâce à l’expertise de son associé technique AVANTEAM. En effet, PHF est un groupe de santé privé à but non lucratif qui regroupe trois hôpitaux. Avec un contrat bien précis  qui définit clairement les rôles et responsabilités de chaque partie. Le pays a vraiment beaucoup à y gagner. De l’avis du ministre, les coûts des prestations sont revus à la baisse avec un circuit de validation des dossiers beaucoup plus fluide et aménagé.  Le PHF pour sa part, a mis en place un système d’accueil qui allège et facilite la vie aux patients.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page