Flash Infos:

ECOMOF 2015/ 1er Forum/Exposition de la CEDEAO sur les mines et pétroles à Accra : Mettre en valeur le potentiel minier et pétrolier de l’espace communautaire


1 101 Vues

Du 06 au 08 Octobre 2015, la ville d’Accra (Ghana) a abrité le premier Forum – Exposition de la Cedeao sur les mines et pétroles (ECOMOF 2015). Un événement qui, selon le communiqué de presse de la Cedeao, a rassemblé tous les principaux acteurs du secteur des industries extractives pour dresser un état des lieux dans l’espace ouest-africains.

Cette première édition porte sur le thème «Valorisation des ressources minières et pétrolières de l’Afrique de l'Ouest à travers la coopération régionale»

Cette première édition porte sur le thème «Valorisation des ressources minières et pétrolières de l’Afrique de l’Ouest à travers la coopération régionale»

L’ECOMOF 2015

Cette première édition qui porte sur le thème «Valorisation des ressources minières et pétrolières de l’Afrique de l’Ouest à travers la coopération régionale», a réuni toutes les acteurs du secteur : ministres ; décideurs publics et privés) opérant dans les industries minières et pétrolières. L’ECOMOF 2015 a été meublé par des ateliers interactifs, des sessions de formation, des expositions, des présentations-pays et des visites de sites industriels visant à mettre en exergue et à promouvoir le développement des ressources minières et pétrolières dans l’espace Cedeao.

A la cérémonie de clôture, le commissaire de l’Energie et des Mines de la Commission de la CEDEAO, Dr Bangoura Morlaye, s’est félicité de la bonne tenue de la première édition. L’autre motif de satisfaction, a-t-il laissé entendre, concerne la qualité de la représentation à ce forum, aussi bien des délégations des Etats membres que des institutions et entreprises et même de personnes participants à titre individuel. Selon lui, les discussions ont donné matière à réflexion et ont abouti à des propositions prometteuses et de grande portée, à un moment où la Commission de la CEDEAO, a-t-il précisé, concentre toute son attention sur la recherche des moyens de renforcer le développement des secteurs minier et pétrolier pour en optimiser les avantages pour le plus grand bien des populations ouest-africaines. La prochaine édition prévue pour  Octobre 2017 s’appuiera à coup sûr, sur les acquis de la première.

La prochaine édition prévue pour  Octobre 2017 s’appuiera à coup sûr, sur les acquis de la première édition.

La prochaine édition prévue pour Octobre 2017 s’appuiera à coup sûr, sur les acquis de la première édition.

L’ECOMOF en question ?

Institutionnalisé par la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement sur proposition du Conseil des ministres de l’organisation régionale et après les recommandations des ministres chargés des Ressources minières des Etats membres, l’ECOMOF est prévu pour se tenir tous les deux ans de façon rotative entre les Etats membres de la CEDEAO. Il a notamment pour ambition de mettre en valeur le potentiel minier et pétrolier de l’espace communautaire, de favoriser l’intégration socioéconomique régionale, de développer l’exploitation minière artisanale et de petite échelle et d’organiser des bases de données géologiques, minières et pétrolières dans les Etats membres de la CEDEAO.

Accra, ville d’accueil de l’ECOMOF 2015

Le choix du Ghana pour accueillir la première édition du Forum en raison de son immense contribution à l’harmonisation des politiques et programmes miniers de la CEDEAO et de sa longue expérience en matière d’exploitation minière. En 2013, le Ghana était le 9ème plus grand producteur d’or et de diamant au monde.

Des expositions qui accrochent les acteurs du secteur

Des expositions qui accrochent les acteurs du secteur

A ce titre, il dispose d’une bonne couverture de données obtenues grâce aux levés aériens. Il possède également d’importantes réserves de minerais de bauxite et de fer, outre le sel gemme, le chlore et la soude caustique, ainsi que des minerais industriels.

Par ailleurs, le pays a récemment acquis la plus grande raffinerie d’or en Afrique de l’Ouest. Dans le domaine de l’exploitation minière, le Ghana dispose notamment d’un régime juridique et fiscal attractif, conforme aux meilleures pratiques internationales, tout comme d’un environnement réglementaire stable qui garantit aux investisseurs et opérateurs du secteur un traitement transparent et équitable. Les divers régimes juridiques et réglementaires introduits dans le secteur, par exemple la loi sur la gestion des recettes du Ghana, s’inspirent des meilleures pratiques d’autres pays producteurs de pétrole, avec un accent sur les mécanismes de collecte et de répartition des recettes pétrolières.

Aline ASSANKPON


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page