Flash Infos:

Colloque régional sur l’évaluation des politiques publiques à Cotonou : « Valoriser l’uranium nigérien pour répondre aux besoins électriques de la sous région »


1 465 Vues

Pendant deux jours, les participants ont réfléchi sur les stratégies axées sur l’équité, le genre et le développement humain durable. « Construire ensemble l’évaluation de demain » c’est le thème de ce colloque qui réunit plusieurs pays africains et autres à l’hôtel Novotel de Cotonou les 7 et 8 juillet dernier.

Ph:Dr-: « Construire ensemble l’évaluation de demain »

Ph:Dr-: « Construire ensemble l’évaluation de demain »

Ces assises de deux jours visent à promouvoir la pratique évaluative et à encourager les réflexions sur le développement de l’évaluation au niveau des Etats. A l’ouverture des travaux, le Premier ministre Lionel Zinsou insistera sur les politiques publiques de la sous région.

« Vous êtes ici nombreux de la région ; nous sommes totalement interdépendants, quand on va regarder les filières électriques béninoises, on va être obligé de se poser des questions de l’évaluation, de nos relations, de nos interfaces avec le reste de la région. Nous avons très peu de capacités de production électrique au Bénin ; nous dépendons des autres. Comme vous dépendez au Niger des autres, des interconnexions. Nous sommes tous connectés dans une situation extraordinaire qui est l’interconnexion des pénuries. Il n’y a pas suffisamment pour couvrir les besoins de tous les pays qui s’interconnectent entre eux. Mais c’est nouveau comme situation. Donc ça nous pose comme une question fondamentale, c’est comment on crée des capacités de proximité nationale, assez rapidement pour s’affranchir au niveau local de ses pénuries » se questionne le premier ministre béninois avant de poursuivre sa réflexion.

« Avec mon collègue du Niger, nous avons évoqué l’autre jour, le fait que, à termes, il faudra planifier peut-être dans les énergies renouvelables, une capacité nucléaire légère, pour répondre aux besoins, pour utiliser et valoriser l’uranium nigérien » envisage Lionel Zinsou.

2015, année internationale d’évaluation décrétée par l’Organisation des Nations Unies vient à point nommé et prend en compte les activités de la primature au Bénin.

« Les programmes de développement exigent non seulement des Etats de nos six partenaires, plus de performances et d’efficacité. L’évaluation de l’ensemble des politiques mises en œuvre, s’avère donc être l’instrument de vos idées essentielles pour apprécier la réussite des actions menées et le nécessaire réel de l’instrument en vue d’atteindre les résultats souhaités » souligne représentant de l’ONU.

Les réflexions de ces deux jours, ont permis de rappeler l’importance de cet outil fondamental de la mise en œuvre des politiques dans ce moment définitionnel de nouvel agenda pour le développement. L’amélioration de la planification stratégique du développement tout au long de la chaine : planification, programmation, budgétisation, suivi-évaluation.

A termes, cette rencontre permettra d’assurer le développement des de la sous région en matière d’évaluation.

La rédaction


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page