Flash Infos:

Economie : La Banque centrale américaine met fin à son programme de rachat d’actifs


5 Vues

La  banque centrale des Etats-Unis  (Réserve fédérale /Fed) a annoncé, le 29 octobre,  qu’elle mettait un terme à son programme de dette publique visant à soutenir l’économie américaine. Le Comité monétaire de la Fed (FOMC) explique sa décision par la «croissance à un rythme modéré de l’activité économique et l’amélioration de la situation du marché du travail».

PH:DR- La banque centrale veut mettre un terme à son programme de dette publique visant à soutenir l'économie américaine

PH:DR- La banque centrale veut mettre un terme à son programme de dette publique visant à soutenir l’économie américaine

La banque centrale promet aussi de laisser les taux d’intérêt proches de zéro pendant «une période de temps considérable» mais avertit que «si les progrès de l’inflation et de l’emploi sont plus rapides, une première hausse des taux pourrait intervenir plus tôt qu’anticipé».

La Fed avait commencé il y a près d’un an à  diminuer chaque mois le montant de ses rachats d’obligations du Trésor, destinés à injecter des liquidités dans l’économie. Depuis deux ans, la Fed a ainsi injecté quelque 1600 milliards de dollars dans le système financier à travers ce troisième volet de politique monétaire ultra-accommodante.

Un seul membre du FOMC a voté contre cette décision, en la personne de Narayana Kocherlakota. Ce responsable, connu pour être du côté des «colombes», plus préoccupé par le chômage que par l’inflation, estime que la Fed devrait garder les taux bas pendant une période plus longue avant que l’inflation ne remonte vers l’objectif de 2%.

Le soutien monétaire de la Fed à l’économie américaine, qui a rendu le loyer de l’argent plus intéressant pour les investisseurs, a provoqué des turbulences sur les marchés émergents. L’Argentine, l’Inde, la Russie, l’Afrique du Sud et la Turquie, qui ont vu leurs devises dévisser depuis plusieurs mois, ont reproché aux Etats-Unis de mener sa politique monétaire sans se préoccuper de dégâts collatéraux. Ces reproches ont poussé le Fonds monétaire international (FMI) à appeler la Fed à «prêter attention à ce qui se passe ailleurs» et à «expliquer ce qu’elle fait».


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page