Flash Infos:

La recherche et la publication sur Internet / Enjeux, exigences, utilités et limites de la production d’article en ligne : Le ReSAKSS renforce les capacités de ses points focaux


9 Vues

Le Système régional d’analyse stratégique et de gestion des connaissances pour l’Afrique de l’Odest (ReSAKSS-AO) organise depuis ce lundi 23 juin 2014 à Cotonou, un atelier de formation des formateurs sur la « rédaction d’articles en ligne à partir des rapports d’études et de recherche ». 

Faciliter la participation des acteurs agricoles à l’évolution de la recherche et de la science pour améliorer les impacts positifs sur le développement.

Faciliter la participation des acteurs agricoles à l’évolution de la recherche et de la science pour améliorer les impacts positifs sur le développement.

Selon le Coordonnateur du ReSAKSS Afrique de l’Ouest, Directeur de l’atelier, M. Mbaye Yade, « cette formation se fait dans le cadre d’une activité financée par le Centre technique agricole (CTA) en vue d’appuyer la mise en place  de sites ou pages web pour les nœuds (points focaux) nationaux SAKSS et la génération du contenu desdits sites et pages, ainsi que l’implication des acteurs nationaux et régionaux dans l’élaboration des rapports annuels sur les tendances et perspectives du secteur agricole ».

 

Pendant cinq jours (du 23 au 27 juin 2014), des délégués venus des cellules nationales ReSAKSS du Burkina Faso, Sénégal et du Togo et des acteurs régionaux (Hub Rural, Agence Afrique Performance, POSCAO, ROPPA…) sont outillés à travers plusieurs thématiques, exercices et travaux de groupe sur la production d’articles en ligne en appui aux travaux de recherches agricoles.

Enjeux…

Les échanges portent sur les enjeux, exigences, utilités et limites de la production d’article en ligne, ainsi que les précautions techniques à prendre pour la production et la diffusion à travers Internet.

Cette activité se justifie par le fait que la recherche est au service du développement. Ce que recherche le chercheur, reconnaît Docteur Yade, c’est que ses résultats soient utilisés. Mieux, que ses résultats aient un impact positif sur le développement. Les chercheurs de plus en plus doivent communiquer avec le grand public.

S’il est vrai que la science est au service de la société, il est nécessaire que la science soit non seulement à l’écoute du grand public mais que le grand public soit mis à l’écoute de la science et participe à son évolution.

Il s’agit là d’un défi auquel Internet peut contribuer dans une certaine mesure. D’où la nécessité de renforcer les capacités pour la production d’articles en ligne en appui à la science et à la recherche scientifique.

Dans le domaine agricole, où les acteurs intéressés par les résultats de recherche ne sont pas nécessairement des intellectuels scientifiques, il convient de faciliter la diffusion et l’appropriation mais également la participation des acteurs à l’évolution de la recherche et de la science pour améliorer les impacts positifs sur le développement. (Afriper)


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page