Flash Infos:

23e sommet de l’UA à Malabo (Guinée Equatoriale : Accélérer la transformation de l’agriculture


8 Vues

Les experts de la sécurité alimentaire du continent africain participent en ce moment au 23e Sommet de l’UA sur l’agriculture et la sécurité alimentaire qui se déroule du 20 au 27 juin à Malabo, en Guinée équatoriale. Dans son discours d’ouverture, la présidente de la Commission de l’UA, Dlamini Zuma a appelé les dirigeants et les gouvernements africains à s’assurer que les résultats de nos partenariats soutiennent  les projets africains.

Les participants au 23e Sommet de l'UA sur l'agriculture et la sécurité alimentaire à Malabo (Guinée Equatoriale)

Les participants au 23e Sommet de l’UA sur l’agriculture et la sécurité alimentaire à Malabo (Guinée Equatoriale)

« Lorsque nous sommes au clair avec ce que veut l’Afrique et que nous coordonnons nos efforts, nous pouvons nous assurer que les résultats de nos partenariats n’ébranlent pa­s nos projets continentaux », a-t-elle affirmé. Elle a souhaité une approche forte et multidimensionnelle plaçant les femmes et les jeunes au cœur  de la transformation agricole en Afrique.

L’accent doit être mis davantage sur la stimulation des chaînes de valeur de l’agro-industrie ; la mise en place de systèmes d’irrigation et du développement des semences ; l’accès des femmes à la terre, les intrants et les marchés ; et le développement des infrastructures permettant de stocker les produits et de les acheminer sur les marchés, à l’intérieur et à l’extérieur du continent. Un nombre important de réunions officielles statuaires de l’UA et d’évènements parallèles sont prévus durant ces sept jours de rencontres.

Les participants au Sommet feront  notamment le point sur la mise en œuvre des projets du NEPAD, le dispositif africain d’évaluation par les pairs, la Position africaine commune sur le programme de développement post-2015 ainsi que le rapport du Comité des chefs d’État et de gouvernements africains sur le changement climatique.

Le Sommet de l’UA devrait donner lieu à des délibérations concernant la finalisation du Cadre du programme continental pour 2063. Malgré le thème central axé sur l’agriculture et la sécurité alimentaire, les enjeux sécuritaires occupent une place importante dans l’ordre du jour des dirigeants africains : les récentes attaques terroristes au Kenya et la lutte contre l’insurrection des islamistes de Boko Haram constituent des défis sécuritaires majeurs pour le continent africain.

Le président sud-africain, Jacob Zuma, a souligné « la nécessité de trouver des solutions africaines à nos problèmes et le besoin de combattre les forces qui peuvent compromettre l’indépendance africaine sur le continent ». (Nepad)

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page