Flash Infos:

Atelier national des Organisations de la Société Civile d’Afrique Francophone (OSCAF) : S’approprier des enjeux de la protection des données personnelles et du respect du droit à la vie privée


9 Vues

 

 Du 29 au 30 Mai 2014, les Organisations de la Société civile d’Afrique Francophone (OSCAF), organise à l’hôtel KTA de Cotonou, un atelier national sur le respect du droit à la vie privée, à la protection des données personnelles et l’usage de la biométrie. En collaboration avec le Programme Afrique Francophone du réseau Globethics.net (GE-FA) cet atelier permettra de renforcer les capacités des acteurs étatiques et non étatiques invités dans ce cadre d’échanges.

Une photo de famille des participants

Une photo de famille des participants

En collaboration avec le Programme Afrique Francophone du réseau Globethics.net (GE-FA) JONCTION, Privacy International, le CRDI et la JONCTION, Privacy International, le CRDI et la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL), les Organisations de la Société civile d’Afrique francophone (OSCAF) organisent un atelier national de concertation et de renforcement des capacités des acteurs de la société civile en matière de respect du droit à la vie privée, de protection des données à caractère personnel et d’usage de la biométrie au Bénin.

Selon le président de la Dynamique des OSCAF, M. Aurélien Atindégla, l’atelier s’inscrit dans la mise en œuvre des recommandations du séminaire international de formation sur le respect du droit à la vie privée, tenu à Dakar au Sénégal en 2013. « Ce séminaire avait mis en exergue le déficit d’appropriation au niveau des Etats, des enjeux de la protection des données personnelles et du respect du droit à la vie privée. Il a souligné la nécessité de renforcer les capacités notamment des OSC pour contribuer efficacement à la protection du droit à la vie privée au niveau des différents pays d’Afrique francophone » a-t-il déclaré.

Tour à tour, le président de la JONCTION, Ababacar Diop, le Représentant de la Garde des Sceaux, Nicolas Assogba, le président de la CNIL, Nicolas Benon et la Représentante du Ministre de la Communication et des NTIC, Mme Félicité Kotchofa sont revenus dans leurs allocutions sur l’importance que revêt l’organisation de cet atelier de sensibilisation sur la protection du droit à la vie privée qui sont de nouveaux concepts dont l’appropriation est nécessaire. « Il faut que les populations soient conscientes sur la nécessité de connaître ses droits. Tout le monde doit comprendre cette nécessité de protection de la vie privée » a martelé M. Diop.

Pour Nicolas Assogba, le droit au respect de la vie privée est un droit fondamental et le gouvernement béninois compte énormément sur la Dynamique OSCAF et ses partenaires pour ce qui concerne sa promotion.

Résolument tourné vers cette question, le gouvernement béninois, en témoigne la mise en place d’une institution à caractère indépendante pour la  protection des données personnelles, pour ne citer la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL). « Conscient aujourd’hui plus qu’hier, la société civile continue de jouer un rôle primordial dans la promotion de la communication » s’est félicité Mme Kotchofa.

En effet, cet atelier vise à renforcer les capacités des Organisations de la société civile (OSC) du Bénin sur le concept et les enjeux des droits à la vie privée, protection des données personnes et la biométrie. Quatre objectifs spécifiques sont visés, notamment : améliorer la connaissance des acteurs étatiques et non étatiques du Bénin sur les instruments pertinents du droit au respect de la vie privée ; échanger avec les OSC sur le cadre légal et institutionnel de protection des données personnelles au Bénin en vue de son appropriation ; offrir l’occasion aux participants de se prononcer sur l’état des lieux en matière de protection des données personnelles au Bénin ; et explorer les possibilités de développer la coopération entre les OSC béninoises et les autres partenaires (Etat, PTF, secteur privé, parlement) pour une meilleure protection des données personnelles.

Les attentes

Pendant deux jours, les travaux de  cet atelier s’articuleront autour de deux communications, des sessions plénières et en atelier, et d’une session d’évaluation et de l’adoption du rapport de synthèse des travaux.

Les participants sortiront de cet atelier plus outillés sur les instruments pertinents du droit au respect de la vie privée avec une appropriation du cadre légal et institutionnel de protection des données personnelles. Des constats et analyses pertinentes seront partagés avec les participants sur l’état des lieux en matière de protection des données personnelles au Bénin ; les bases d’une coopération efficace entre OSC, acteurs étatiques et partenaires techniques et financiers sont jetées pour une meilleure protection des données personnelles.

 Encadré

OSCAF en question

Les Organisations de la Société Civile d’Afrique Francophone (OSCAF) ont pour mission principale de créer un consensus et une voix citoyen autour des enjeux de politique économique liés au Commerce international, à l’Investissement, à la Responsabilité Sociétale des entreprises et à l’Efficacité de l’aide et du Développement (CIRSED) afin d’exercer une influence positive sur les orientations en matière de développement en Afrique.

La rédaction


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page